Alors que le mercato estival a pris fin à 0h, de nombreux mouvements ont eu lieu ce mardi, en France comme à l’étranger.

Définitivement historique et évidemment marqué par les départs de Lionel Messi au PSG et de Cristiano Ronaldo à Manchester United, ce mercato estival nous aura jusqu’au bout réservé son lot de surprise. Concrétisation de longues négociations, opportunités de dernière minute ou achat-panique, de nombreux transferts ont eu lieu ce mardi 31 août. On vous fait donc un court résumé de la soirée, avec les mouvements les plus notables.

En France…

  • Auteur d’un mercato déjà fabuleux, le PSG n’avait pas dit son dernier mot. A la recherche d’un renfort sur le poste de latéral gauche, occupé actuellement par un Juan Bernat dont l’état physique ne rassure pas et Layvin Kurzawa qui était tout proche d’un départ cet été, Paris est parvenu à recruter Nuno Mendes. Jeune talent de 19 ans, il est considéré comme l’un des futurs très bons à son poste et était déjà l’un des titulaires indiscutables du dernier champion du Portugal. Paris réussit une belle opération puisqu’il s’agit d’un prêt payant de 7 millions d’euros, avec une option d’achat estimée à 40 millions d’euros. Pablo Sarabia va lui faire le chemin inverse dans le cadre d’un prêt, cette fois sans option.
  • Comme le PSG, Lyon est lui aussi parvenu à réaliser un superbe coup puisque le club rhodanien a obtenu la signature de Jérôme Boateng. Laissé libre par le Bayern Munich, le défenseur allemand de 32 ans, évidemment doté d’une expérience énorme, va venir renforcer une défense centrale en grande difficulté depuis le début de la saison. Il n’y aura en revanche pas de renfort immédiat dans le secteur offensif, pourtant ciblé par l’entraîneur lyonnais Peter Bosz, Anthony Martial a notamment refusé une proposition de prêt, tandis que Pablo Sarabia est lui parti vers le Portugal. Comme les autres clubs professionnels français, l’OL dispose tout de même d’une possibilité lui permettant de faire venir un joueur libre ou évoluant en France, et ce jusqu’en décembre…
  • Bloqué par les refus de départs de Duje Caleta-Car et de Boubacar Kamara, l’OM est encore dans l’attente d’une validation de la Ligue de Football Professionnel afin de finaliser l’arrivée du jeune milieu de terrain marocain de Schalke 04, Amine Harit. En cause, un problème économique qui bloquait encore l’opération ce mardi et va donc faire l’objet d’un examen cet après-midi après un nouveau montage financier proposé par les 2 clubs, un cas particulièrement rare. Le dernier transfert du mercato marseillais est donc entre les mains, pour quelques heures encore, de la DNCG.

A l’étranger…

  • C’est sans doute le plus gros transfert de cette deadline, même s’il s’est concrétisé dans les toutes dernières minutes grâce au départ de Saul Niguez vers Chelsea. Alors que l’on s’attendait à le voir rester une saison supplémentaire sous le maillot du Barça, Antoine Griezmann est finalement de retour à l’Atlético Madrid. Les 2 clubs se sont en effet mis d’accord pour un prêt avec obligation d’achat fixée à 40 millions d’euros, une décision surprenante même si l’international français ne semblait pas dans sa meilleure forme en ce début de saison. Pour le remplacer sur le plan offensif, Barcelone a récupéré en prêt Luuk De Jong, attaquant néerlandais de 31 ans qui était sur le banc des remplaçants au FC Séville.
  • Evoqué depuis le début de la journée, le transfert d’Eduardo Camavinga au Real Madrid a été officialisé. En fin de contrat l’été prochain, le jeune milieu de terrain formé au Stade Rennais a été vendu pour près de 45 millions d’euros – bonus compris. Un très beau coup pour le club de la capitale espagnole, qui a entamé cet été son large chantier de renouvellement de son effectif et fait venir l’un des joueurs les plus prometteurs à son poste, âgé de seulement 18 ans mais qui a pourtant déjà plus d’une saison et demi en tant que titulaire en Ligue 1. Nul doute qu’au côté de Luka Modric, Casemiro ou Toni Kroos, le jeune international français va apprendre très vite…
  • Devenu indésirable du côté de Tottenham, Serge Aurier, qui a refusé Lille plus tôt dans le mercato, a été libéré par son club. Alors qu’il lui restait 1 année de contrat, son club a donc décidé de lui proposer une résiliation à l’amiable, qui a été accepté par Aurier, ce qui va lui permettre de s’engager librement avec le club qu’il souhaite. Nul doute que l’ancien latéral droit du PSG, âgé de 28 ans, aura rapidement l’opportunité de rebondir, en France comme à l’étranger. Parmi les différentes pistes, le Betis Séville est notamment cité.