Au procès de R. Kelly, un homme, qui a plus tard fait parti de l’entourage du chanteur, a affirmé que le chanteur l’avait plusieurs fois agressé sexuellement depuis qu’il était adolescent.

Les jours passent et les témoignages accablants continuent de s’accumuler au procès de R. Kelly, qui se déroule actuellement à Brooklyn. Tandis que plusieurs femmes ont déjà témoigné des sévices qu’elles avaient pu subir de la part du chanteur né à Chicago, le médecin personnel a également affirmé ces derniers jours qu’il avait transmis en pleine connaissance de cause un herpès génital à plusieurs femmes lors de rapports sexuels. Ce lundi 30 août, pour la 1ère fois, c’est un homme qui a accepté de témoigner contre l’interprète de Feelin’ on Yo Booty, affirmant qu’il avait été victime de plusieurs agressions sexuelles depuis qu’il est adolescent. Fait notable, cet homme anonyme présenté sous le prénom de Louis est lui-même poursuivi dans ce procès puisqu’il avait par la suite intégré l’entourage de l’artiste. Il a ainsi plaidé plus tôt coupable de tentative de corruption d’une femme potentiellement témoin du procès, expliquant qu’il craignait que cette femme ait en sa possession une vidéo d’une relation entre R. Kelly et lui.

À LIRE AUSSI: R. Kelly : d’après son médecin, il transmet de l’herpès depuis 2007

De nouveaux faits accablants

Encore adolescent, l’homme a expliqué qu’il avait rencontré R. Kelly en 2006, quand il travaillait dans un fast-food tout proche du domicile de ce dernier, qui lui avait glissé son numéro au détour d’une commande. Après s’être rendu à une soirée en compagnie de ses parents, Louis avait été convaincu de revenir plus tard, seul cette fois. A cette occasion, le chanteur lui aurait demandé ses fantasmes avant de lui faire une fellation. Par la suite, ils vont avoir d’autres relations sexuelles, à chaque fois filmées, et le témoin anonyme va ensuite intégrer l’entourage de l’artiste aujourd’hui âgé de 54 ans, devenant l’un des témoins du système mis en place pour approcher des filles puis les menacer plus tard si besoin. Autant dire que le dossier s’alourdit encore et toujours contre R. Kelly, dont on ne voit pas vraiment comment il pourrait échapper à une très lourde condamnation…