Jamie Spears, père de Britney, a officiellement demandé à la justice californienne la levée de la tutelle de sa fille.

La victoire semble se rapprocher pour Britney Spears et son avocat. Les médias américains ont en effet confirmé ces dernières heures que son père, Jamie, avait définitivement déposé à la justice une demande de levée de la tutelle qu’il exerce sur sa fille. Celle-ci, qui avait été mise en place de façon très controversée dès 2008, permettait à l’homme âgé aujourd’hui de 69 ans de contrôler totalement la vie personnelle ou financière de sa fille. Désespérée, la pop-star avait lancé en juin un énième appel à l’aide, à l’origine du mouvement #FreeBritney qui avait déferlé sur les réseaux sociaux. Un appel saisi par celui qui est devenu son nouvel avocat, Mathew Rosengart, qui avait promis une défense agressive et est donc sur le point de réussir son pari, celui de libérer Britney Spears du joug de Jamie.

À LIRE AUSSI: Britney Spears : son père renonce enfin à sa tutelle

Un avocat très efficace

Si Jamie Spears, sous pression, a visiblement rapidement accepté l’idée de lever la tutelle, lui et son équipe juridique ont tenté de faire durer l’affaire, et aurait même en coulisses fait pression pour récupérer 2 millions de dollars afin d’accepter la levée de la tutelle, prétextant des frais judiciaires importants. Des faits dénoncés publiquement et qualifiés d’extorsion par Mathew Rosengart, avocat très respecté outre-Atlantique et qui a notamment travaillé pour Steven Spielberg, Ben Affleck, Keanu Reeves ou Sean Penn. Indéniablement, l’avocat et son équipe auront rapidement trouvé les bons axes de défense pour permettre à Britney de reprendre enfin le contrôle de sa vie. Il ne reste désormais plus que la validation de la justice, et cette “libération” sera enfin officielle. La chanteuse de 39 ans a d’ailleurs déjà prévu de faire appel à Jason Rubin, un expert-comptable spécialiste des tutelles et des abus de faiblesse, afin de gérer par la suite son patrimoine.