Visé par un fusil-harpon, un homme s’est retrouvé avec une flèche dans le crâne ce mardi 7 septembre. Il a coursé son agresseur…

Stupeur à Argelès-sur-Mer, où un homme a été aperçu ce mardi 7 septembre, tôt dans la matinée, avec une flèche littéralement plantée dans le crâne. Ce monsieur, âgé de 59 ans, courait après son agresseur. Exténué par cette course-poursuite, l’homme a rapidement été pris en main par les pompiers et les gendarmes. Plus de peur que de mal pour la victime, envoyé au centre hospitalier de Perpignan, puisque d’après une source proche de cette dernière qui s’est confié au Figaro : “La flèche s’est logée sous la peau du cuir chevelu, en haut du front, mais n’a pas atteint le crâne”. Alors qu’une enquête pour tentative d’assassinat a été ouverte dans la foulée, l’homme a donné de plus amples détails sur les circonstances de cet acte…

À LIRE AUSSI: Corbeil-Essonnes : de nouveaux incidents aux Tarterêts [Vidéos]

Un acte de vengeance

Ce dernier, âgé de 59 ans et d’origine yougoslave, explique que son agresseur serait un homme de 52 ans et d’origine serbe qu’il connaît bien, puisqu’il l’avait récemment hébergé chez lui. Toutefois, d’après la source qui s’est confiée au Figaro : “les relations se sont tendues entre les 2 hommes et la victime a mis son agresseur à la porte”. L’homme a donc planifié sa vengeance ce mardi et attendant sa cible – qui travaille en tant que vigile dans un restaurant – au petit matin, alors qu’il rentrait du travail. Pendant que la victime sortait de son véhicule pour regagner son domicile, l’assaillant lui a tiré une flèche dans la tête à l’aide, donc, d’un fusil-harpon. “La victime a reçu un projectile au niveau du crâne sans conséquences graves. Le projectile est décrit comme une flèche longue ou un harpon. Le médecin légiste a fixé l’incapacité totale de travail à 1 jour”, a confié le procureur de la République Jean-David Cavaillé. L’accusé a été arrêté et placé en garde à vue le 7 septembre à 18h40. Ce dernier aurait déjà été condamné pour meurtre en Suisse…