En parallèle de son conflit avec Booba, Sadek poursuit sa guerre contre les influenceurs, qu’ils accusent depuis plusieurs semaines d’arnaquer leurs jeunes followers. Il affirme cette fois Snapchat d’être les complices de ces derniers.

Ces derniers jours, son clash avec Booba aura fait les gros titres et continue d’ailleurs de déchaîner les passions des 2 intéressés mais aussi de leurs supporters respectifs. En outre, le Duc a notamment publié une photo de la mère ou une vidéo du fils de son rival, et a également promis qu’ils se rencontreraient au moment où il se produira à Dubaï. Des provocations qui n’ont évidemment pas laissé de marbre l’interprète de Madre Mia, qui a largement répondu et compte bien rapidement régler ses comptes avec celui qui réside à Miami. Malgré tout, Sadek n’en oublie pas pour autant son combat initial : les influenceurs et autres candidats de télé-réalité. Dénonçant des escroqueries et se moquant de certaines candidates qui auraient parfois accepté des pratiques très surprenantes contre de l’argent, le rappeur de Neuilly-Plaisance s’est notamment embrouillé avec Milla Jasmine ou Maeva Ghennam, et a également attaqué Magali Berdah, qui gère la plus grande agence d’influenceurs en France.

À LIRE AUSSI: Booba publie une vidéo du fils de Sadek, qui promet une réponse

“Vous êtes complices”

Alors que son compte Snapchat a été suspendu sans explications il y a quelques jours de cela, Sadek a pris la parole ce vendredi matin sur Twitter afin d’évoquer son conflit contre les influenceurs, mais aussi pour s’adresser directement au réseau social de photos et de vidéos. Il explique que les quelques réponses qu’il a reçu prouve bien la véracité de ses propos et affirme que Snapchat est selon lui complice de ceux qui profitent de leur notoriété pour relayer des offres loin d’être sérieuses à des communautés souvent très jeunes, et donc naïves. Il parle également brièvement de son conflit avec Booba, qu’il qualifie d’adolescent de 45 ans sans foi ni limite. Visiblement soulagé d’avoir pu dire ce qu’il pensait, Sadek conclut en expliquant qu’il disparaîtra bientôt d’une manière ou d’une autre, sans toutefois en dire plus sur ce qu’il compte faire dans les jours et les semaines à venir…