Actuellement jugé pour l’enlèvement, la séquestration et la tentative d’assassinat d’un jeune homme, adolescent à l’époque, Saïd Bogota a vu l’avocat général réclamer une peine de 15 à 17 ans de prison contre lui. 

Le récit de cette histoire a de quoi faire froid dans le dos. En décembre 2018, alors qu’il se trouve dans la garage où il travaille en tant qu’apprenti-mécanicien, un adolescent de 17 ans est enlevé par 3 hommes, dont Saïd Bogota, connu pour ses apparitions dans Pattaya et Taxi 5. Son seul tort ? Sortir avec l’ex-petite amie de l’acteur, ce qui ne plaît pas à ce dernier qui dit vouloir mettre la pression sur le jeune homme. Les ravisseurs vont alors amener leur victime dans une cave d’un immeuble situé à Saint-Chéron, dans l’Essonne. Là, ils vont violemment le frapper pendant plusieurs heures avant d’être gênés par une voisine, elle-même dérangée par le bruit. Finalement, c’est dans un champ qu’ils vont ensuite se rendre pour le frapper à coup de clés à molettes puis lui tirer dans la tête avec un flashball, avant de tenter de le brûler vif, ce à quoi le jeune homme va finalement parvenir à échapper en se débarrassant de ses vêtements. Plus de 2 ans et demi après les faits, la victime ainsi que les responsables de son agression sont réunis depuis le 13 septembre devant les Assises d’Evry, où se déroule le procès.

Said Bogota Taxi 5 Pattaya proces

L’avocat général réclame 15 à 17 ans de prison pour l’acteur

Et justement, ce lundi 20 septembre, l’avocat général a fait ses réquisitions à la Cour. Il a ainsi réclamé une peine de 15 à 17 ans d’enfermement contre Saïd Bogota, qu’il décrit comme l’instigateur de cet “aller-simple” pour la mort, ainsi que de 10 à 12 ans et de 12 à 15 ans de prison pour ses partenaires. A la barre, la victime a notamment affirmé être un “miraculé”, tandis que les témoignages se sont succédés pour évoquer les blessures aussi choquantes qu’impressionnantes dont souffrait ce dernier après les faits. Pompiers, policiers et médecins ont ainsi expliqué qu’il perdait beaucoup de sang, avait un gros trou dans la tête, de larges parties du corps brûlées ou encore les doigts nécrosés. Il avait d’ailleurs été placé dans un coma artificiel et son pronostic vital était engagé, avant qu’il parvienne finalement à s’en sortir. Le verdict est attendu dans les prochaines heures.

À LIRE AUSSI: Le procès de l’acteur Saïd Bogota s’est ouvert ce lundi