Les Fugees ont annoncé leur réformation pour une tournée mondiale de 12 dates qui les verra passer à Paris !

Vous ne croyez pas au miracle ? Les rêves ne sont, selon vous, jamais réalisables ? Eh bien, sachez que les Fugees vont remonter sur scène, au complet, après 15 ans de séparation. Plus qu’une simple reformation, il s’agit bel et bien d’un évènement prodigieux, tant les relations entre les 3 membres du groupe, Mrs. Lauryn Hill, Wyclef Jean et Pras Michel étaient conflictuelles. A ce propos, Pras avait même déclaré en 2007 qu’il y avait : “plus de chances de voir Oussama Ben Laden et [le président George W.] Bush dans un Starbucks en train de boire un café au lait et de discuter de politique étrangère” que de le voir travailler à nouveau aux côtés de Lauryn Hill. Dans un communiqué de presse, l’iconique rappeuse de 46 ans a d’ailleurs déclaré que les Fugues avaient “une histoire complexe mais marquante” et que ces retrouvailles avaient pour but de “donner un exemple de réconciliation au monde”. Les mauvaises langues diront que les uns et les autres ont ravalé leur ego pour l’appât du gain !

À LIRE AUSSI: Lauryn Hill : 21 ans après sa sortie, The Miseducation… est certifié diamant !

Un passage en France

C’est à l’occasion du 25ème anniversaire de leur chef d’œuvre, The Score (1996), que les Fugees ont décidé de remonter sur scène, marquant par la même occasion leur toute 1ère tournée mondiale depuis un quart de siècle. Cette nouvelle aventure qui nous permettra d’entendre en live les classiques Killing Me Softly, Ready or Not ou Fu-Gee-La, débutera le 22 septembre à New York, dans un lieu tenu pour le moment secret. Elle continuera ensuite dans 8 villes nord-américaines avant de s’arrêter en Europe et plus précisément en France, à Paris La Défense Arena le 4 décembre. Les places seront disponibles sur le site officiel de la salle de spectacle ce jeudi 23 septembre à 10h. Le groupe fera aussi une escale à Londres le 6 décembre, avant de prendre la direction du continent africain, et plus particulièrement du Nigéria et du Ghana. Wyclef Jean, qui s’était engagé en politique en Haïti, a lui aussi tenu à prendre la parole suite à l’annonce de cette réformation : “Alors que je célèbre mes 25 ans avec les Fugees, mon 1er souvenir est que nous avons juré, dès le départ, de ne pas nous contenter de faire de la musique, mais d’être un mouvement”, a-t-il confié. “Nous serions une voix pour ceux qui ne sont pas entendus, et en ces temps difficiles, je suis reconnaissant, une fois de plus, que Dieu nous ait réunis.

fugees-tour-2021