Tandis que la tournée de 12 dates des Fugees pour célébrer le 25ème anniversaire de l’album The Score a été lancée ce mercredi soir à New York, le groupe s’est notamment distingué en arrivant avec 3 heures de retard sur scène.

Il aura fallu attendre près de 15 ans pour retrouver les Fugees réunis sur scène. En début de semaine, le groupe fondé en 1993 dans le New Jersey et composé de Lauryn Hill, Wyclef Jean et Pras Michael annonçait son retour. Evidemment, cette réunion n’est pas innocente puisque le but est de célébrer les 25 ans de l’album classique, The Score, à travers une tournée mondiale qui passera notamment par la France le 4 décembre, à la Paris-La Défense Arena. En attendant leur passage dans l’hexagone, le trio a repris le chemin de la scène ce mercredi 22 septembre à New York lors du Global Citizen Festival, pour un concert surprise au Pier 17, 1ère des 12 dates qu’ils ont prévu d’effectuer dans les prochaines semaines, et qui les mènera en Afrique, au Nigéria et au Ghana. Durant cette soirée, le trio a repris ses classiques, Zealots, Ready or Not, How Many Mics, Killing Me Softly, et Wyclef – toujours très engagé – s’est même lancé dans des freestyles, notamment pour évoquer le sort de son peuple d’Haïti. Le rappeur et politicien de 51 ans a même évoqué les migrants haïtiens bloqués à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Pour sa part, Lauryn Hill a demandé à la foule de “respecter le miracle” que les Fugees aient été capables de mettre leurs différends de côté pour se reformer. Enfin, le groupe qui a su électriser la salle en retrouvant ses automatismes, mais aussi grâce à ses hits, a remercié le public venu en masse avant de jouer No Woman, No Cry, et de quitter la scène.

fugees nyc concert
Lauryn Hill, Wyclef Jean et Pras Michael de retour sur scène à New York le 22 septembre 2021
À LIRE AUSSI: Les Fugees annoncent une tournée mondiale, ils passeront par Paris ! [Vidéo]

 

3 heures de retard pour la 1ère date

Et justement, pour ce 1er retour, si les fans présents ont visiblement largement apprécié le moment, ils ont également dû se montrer très patient puisque le groupe est monté sur scène avec 3 heures de retard, rien que ça. Un délai finalement relativement acceptable quand on connaît les habitudes de Lauryn Hill, dont les retards sont devenus – malgré elle – légendaires. En 2018, pour son propre concert à Bercy, la rappeuse était arrivée 2 heures et demi après l’horaire fixé, provoquant forcément l’agacement du public. Désormais, il faudra attendre un peu plus d’un mois pour les retrouver, à compter du 2 novembre à Chicago. D’ici là, on ne peut que conseiller à ceux qui auront la chance de voir le trio sur scène de prendre leur temps le soir du concert, et de ne pas se presser pour arriver en avance… Patience pourrait être le maître-mot de la soirée !