21 Savage s’est rendu aux autorités suite à des accusations de possession d’armes à feu et de drogues. Il a été libéré dans la foulée…

Au début du mois, un mandat d’arrêt contre 21 Savage avait été signé par un juge du tribunal de 1ère instance. Raison pour laquelle le rappeur d’Atlanta s’est rendu au bureau du comté de DeKalb comme l’a révélé TMZ ce vendredi 24 septembre, et ce après des accusations de possession d’armes à feu et de drogues remontant à février 2019. A cette époque, Shéyaa Bin Abraham-Joseph – de son vrai nom – s’était fait arrêter par l’ICE, service de régulation de l’immigration aux Etats-Unis, qui avait tenté de l’expulser du territoire américain. Il était, pour rappel, arrivé du Royaume-Uni à l’âge de 7 ans et avait vu la durée de validité de son visa expirer. Il était donc irrégulier sur le territoire américain selon la loi, et est depuis sous le coup d’une procédure de régularisation qui tarde à aboutir. Alors que cet incident avait fait énormément de bruit à l’époque, les autorités avaient par ailleurs affirmé que le rappeur de 28 ans a jeté un récipient de codéine hors du véhicule durant cette fameuse interpellation de février 2019, et qu’une arme à feu avait aussi été trouvée dans la voiture.

21 Savage

À LIRE AUSSI: 21 Savage évoque les gros revenus générés grâce à ses masters

L’ICE est faute ?

Selon l’avocat de 21 Savage, Charles Kuck, l’ICE ment délibérément dans le but de faire expulser son client du territoire américain. “Il ne fait aucun doute que l’ICE cherche à couvrir ses propres erreurs dans la détention de M. Joseph en avançant des accusations forgées de toutes pièces contre lui et cherche à l’empêcher d’obtenir une résidence permanente légale aux Etats-Unis”, a-t-il déclaré. 21 Savage a été libéré sous caution quelques heures seulement après s’être rendu. Une libération rapide qu’a tenu à saluer son avocat : “Nous sommes reconnaissants des efforts du bureau du shérif du comté de DeKalb, qui a traité et libéré rapidement M. Joseph. [21 Savage] continuera de se battre pour son droit à demander la résidence permanente aux Etats-Unis par le biais du tribunal de l’immigration. Nous attendons avec impatience le jour où l’ICE jouera équitablement avec tous ceux qui cherchent à obtenir justice dans notre système d’immigration. M. Joseph est un homme bon. Un homme qui prend soin de sa famille et de sa communauté, et un homme qui montre à ceux qui l’entourent qu’il est possible de réussir même en partant de moins que rien.” Actuellement, le dossier d’immigration de 21 Savage est toujours en cours de traitement. Ce dernier est autorisé à voyager dans le pays, mais ne peut pas quitter les States tant que l’affaire n’est pas résolue…