Ce vendredi soir, Jon Jones a été arrêté à Las Vegas. Le combattant est accusé d’avoir commis des violences conjugales mais aussi d’avoir dégradé le véhicule de sa compagne.

Introduit jeudi au Hall of Fame de l’UFC pour son combat mémorable contre le suédois Alexander Gustafsson, qui s’était déroulé en septembre 2013 lors de l’UFC 165 et l’avait vu remporter le ceinture des poids lourds-légers de la fédération, Jon Jones se retrouve de nouveau dans l’actualité pour de mauvaises raisons. Ce vendredi 24 septembre, TMZ a révélé que le natif de Rochester avait été arrêté à Las Vegas, aux alentours de 4h30 du matin, pour des faits de violences conjugales et de dégradation de véhicule. Tandis que sa caution a été fixée à 8 000 dollars, une somme qu’il peut évidemment payer sans aucun problème, il a été contraint de rester 12 heures derrière les barreaux.

Une nouvelle arrestation

Pour l’heure, les choses sont encore très floues et le contexte de cette arrestation n’est pas encore connu. Face à cela, le conseiller de Jon Jones a refusé de commenter l’affaire : “Les faits sont encore en train d’être examinés, nous ne connaissons pas encore toute l’histoire donc je ne ferai aucun commentaire avant d’avoir eu la chance de parler à Jon et de voir comment cela se passe”. Ce n’est pas la 1ère fois que celui qui ambitionne de monter dans la catégorie poids lourds et espère affronter Francis Ngannou doit faire face à la justice, lui qui a déjà été condamné par le passé pour des cas de conduite sans permis ou sous l’emprise de l’alcool mais aussi de délit de fuite. Désormais, on attend les informations qui nous seront données – sans doute très rapidement – par les enquêteurs.

Jon Jones
Le mugshot de Jon Jones en 2020
À LIRE AUSSI: UFC : Armé d’un fusil à pompe, Jon Jones chasse un voleur [Vidéo]