Hué par des milliers de festivaliers, Machine Gun Kelly s’est battu avec un spectateur sur la scène du Louder Than Life…

Machine Gun Kelly a fait face à un public très hostile lors de sa participation au Louder Than Life Festival de Louisville, dans le Kentucky, ce samedi 25 septembre. L’artiste a, en effet, été largement hué par la foule, voyant même une grande partie du public lui adresser des doigts d’honneur. “La moitié du public (moi y compris) est partie quand il est entré sur scène”, a déclaré un festivalier. Il y aurait d’ailleurs 2 raisons qui expliquent cette animosité des spectateurs à l’encontre du compagnon de Megan Fox. Ces derniers n’auraient, premièrement, pas apprécié que l’ancien rappeur décide de se lancer dans le rock il y a quelques mois, estimant que son choix n’était fait que par pur opportunisme et non pour l’amour du genre musical. La 2nde raison est liée aux récents propos de MGK à l’encontre de Corey Taylor du groupe Slipknot lors du Riot Fest de Chicago début septembre, puisqu’il avait notamment déclaré être heureux “de ne pas avoir 50 ans et de ne pas porter un masque bizarre sur une scène pour dire des conneries”, en référence au style vestimentaire du groupe, et donc du chanteur…

À LIRE AUSSI: Machine Gun Kelly s’attaque au groupe de métal Slipknot [Vidéo]

MGK agressé sur scène

En outre, Machine Gun Kelly avait ensuite clashé Corey Taylor sur Twitter. Alors que ce dernier devait poser sur le dernier album en date de l’ancien rappeur, Tickets to My Downfall, MGK a déclaré que son couplet était bien trop mauvais pour le garder sur le projet. Ce à quoi le leader de Slipknot avait répliqué en partageant des conversations montrant qu’il avait refusé d’être sur l’opus. C’est donc suite à tous ces épisodes fâcheux que le natif de Houston, au Texas, se présentait sur scène. Et les doigts d’honneur étaient loin d’être la seule agression subie par MGK, qui a tout bonnement été poussée par un spectateur, prêt à en découdre. Micro à la main, MGK a alors tenté de lui asséner une droite, avant que la sécurité ne sépare les 2 hommes… Ça c’est  Rock’n Roll !