Booba a annoncé que son prochain morceau, TN, sortirait exclusivement en NFT. Une 1ère dans l’histoire du rap français…

Novateur, en bien des domaines, Booba a souvent montré qu’il avait un coup d’avance. Preuve en est avec l’auto-tune, qu’il fut l’un des 1ers à réellement utiliser en France à l’époque de 0.9 (2008), puis qu’il a grandement contribué à démocratiser au sein du rap français, mais aussi avec les réseaux sociaux dont il a très vite compris l’intérêt, sans parler des diverses activités  et partenariats qu’il a développés en marge de la musique (la mode, le parfum, l’alcool…). C’est maintenant au sujet des NFT qu’il s’impose comme l’un des précurseurs. Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un NFT. Signifiant littéralement non-fongible token, que l’on pourrait traduire par jetons non fongibles, il s’agit d’objets virtuels, nés de la technologie blockchain (comme la cryptomonnaie), disposant d’un identifiant unique qui les différencie les uns des autres. Si aucun d’entre eux n’aura jamais la même valeur, ils s’apparentent à des titres numériques de propriété unique ultra sécurisé. Ils transforment les objets numériques (comme un fichier MP3 ou Wav, un fichier JPG ou PNG, un fichier .mov ou .mp4…) en pièce de collection (le Crypto-Art). Ainsi, pour écouter le morceau de Booba, il faudra devenir propriétaire d’une partie de la chanson qui prendra la forme d’un NFT, qui conférera à l’acquéreur un certificat de propriété, et d’authenticité inviolable. Pour en revenir à nos moutons, B2O a donc annoncé qu’il s’apprêtait à sortir un nouveau titre, intitulé TN, uniquement disponible sous forme de NFT. “Clashs polémiques blagounettes ok mais on oublie pas l’essentiel, ce qu’on sait faire de mieux. LE SAL!!!”, a-t-il d’ailleurs légendé sur Instagram, sous la cover de son morceau.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 92i (@lapiraterieofficial)

À LIRE AUSSI: Rohff ou La Fouine, SCH ou Damso, Benzema ou Mbappé ? Booba répond [Vidéo]

Plusieurs rappeurs américains s’y sont mis

Lors de son interview pour Konbini – dont nous vous avons fait un débrief récemment -, le Duc a d’ailleurs confirmé la nouvelle. “Mon prochain son il sort en NFT, c’est l’exclusiviteeeeey”, avait-il confié. Booba a pris exemple sur quelques têtes d’affiche américaines, qui avaient elles aussi utilisé ce procédé pour vendre leur musique. Ainsi, des artistes comme Lil Pump, The Weeknd, le Wu-Tang Clan ou Snoop Dogg sont déjà coutumiers du fait. Dernièrement, le label Death Row Records avait commercialisé des pièces collectors à l’effigie du label – sous forme de NFT – pour célébrer les 30 ans du la structure créée par Suge Knight. Booba démocratisera-t-il l’essor des NFT dans l’industrie musicale en France, alors que certains visionnaires voit déjà les créations artistiques ne se vendre que par ce nouveau précédé ? L’avenir nous le dira, mais pour le moment aucune date n’a pour le moment été annoncée pour le sortie de TN