Bernard Tapie est décédé. Emporté par un double cancer de l’œsophage et de l’estomac, il s’est éteint à 78 ans…

Homme d’affaires à l’état pur et personnage aux 1001 vies, Bernard Tapie s’en est allé ce dimanche 3 octobre, à l’âge de 78 ans, à son domicile parisien de l’Hôtel des Saints-Pères. “Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père, Bernard Tapie, ce dimanche 3 octobre à 8 h 40, des suites d’un cancer. Il est parti paisiblement, entouré de sa femme, ses enfants, ses petits enfants et son frère, présents à son chevet. Il a fait part de son souhait d’être inhumé à Marseille, sa ville de cœur”, ont déclaré ses proches peu de temps après son décès. C’est un double cancer, de l’œsophage et de l’estomac qui l’a emporté après 4 ans de lutte acharnée. Bernard Tapies était né à Paris le 26 janvier 1943.

Bernard Tapie

À LIRE AUSSI: Bernard Tapie et son épouse frappés lors d’un cambriolage à leur domicile

Le bizness dans le sang

Personnage clivant, tout en étant un symbole de réussite, Bernard Tapie n’a jamais laissé indifférent. Son franc-parler et ses prises de position ne faisant pas toujours l’unanimité, celui qui s’était aussi engagé en politique (député des Bouches-du-Rhône , il débatait même face à Jean-Marie Le Pen) s’est toutefois toujours démarqué par son désir d’entreprendre, et sa détermination à toute épreuve. Richissime homme d’affaires, chanteur, acteur, ministre sous François Mitterand – qui a œuvré pour la situation des quartiers –, Bernard Tapie fut aussi( après avoir investi dans le cyclisme en 1984 avec La vie claire) le président d’un club qu’il a racheté en 1986 avant de le propulser sur le toit de la France et l’Europe : l’Olympique de Marseille. Avec 4 titres de champions de France, une Coupe de France et une Ligue des Champions – la seule de l’histoire pour un club français, remporté en 1993 face à l’AC Milan) -, il restera dans la légende du foot hexagonal pour son aplomb et sa soif de victoire. Il y a quelques jours, sa fille Sophie Tapie a exprimé sa détresse face aux questions – très – maladroites et agressives de Cyril Hanouna sur l’état de santé de son père. Toutefois, l’incident passé, l’animateur de C8 a rendu hommage à Bernard Tapie ce dimanche sur Twitter : Il n y aura qu un seul boss et il ne sera jamais remplacé. Il va tant nous manquer.” 

Bernard Tapie

C’est beau la vie

Véritable touche à tout, très populaire, qui aura connu quelques déboires financiers et judiciaires (le faisant passer par la case prison pendant 6 mois), Bernard Tapie, qui avait lui-même chanté (Je ne crois plus les filles en 1966 à Réussir sa vie en 1985), mais aussi joué la comédie au cinéma comme au théâtre, c’était également montré très proche de la scène rap dès les années 1990, alors que la société en général, et bon nombre d’acteurs politiques, voyaient le genre encore d’un mauvais œil. En 1998, il avait partagé le micro avec un certain Doc Gynéco sur le morceau C’est beau la vie, extrait de l’album classique, Liaisons Dangereuses. Il est l’un des 1ers artistes du game à avoir réagi sur les réseaux avec un message qui tient en quelques mots : Repose en Paix mon ami” ! Du côté de la cité phocéenne, un certain Soprano a aussi commenté la disparition de l’ancien président de l’OM : Merci Bernard! Une grande pensée pour ta famille 🙏🏾 Et n’oublie pas de passer le bonjour à Raymond et Pape”.

Doc Gynéco & Bernard Tapie – C’est beau la vie :

De nombreuses réactions dans le monde du foot

Outre l’OM, nombreux sont les clubs de Ligue 1 à avoir eu une pensée pour le charismatique président de l’Olympique de Marseille en ce jour de deuil. C’est notamment le cas du Paris Saint-Germain, qui a écrit : “Le PSG présente ses condoléances à la famille et aux proches de Bernard Tapie, ainsi qu’à l’OM. Le club leur apporte son soutien et sa solidarité. Il laissera le souvenir d’un homme profondément passionné”. De son côté, Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, n’oublie pas que Tapie fut l’un de ses mentors.Nous n’oublierons jamais sa bienveillance envers notre institution et Jean-Michel Aulas, l’encourageant en 1987 à prendre la présidence de l’Olympique Lyonnais. […] Avec la disparition de Bernard Tapie, c’est aussi tout un pan du football français contemporain qui s’éteint. Sans lui, l’élite n’aurait sans doute jamais atteint la professionnalisation que nous connaissons aujourd’hui”, a notamment écrit le club dans un communiqué. Nice ou encore Bordeaux ont également rendu hommage à ce grand monsieur du foot français. Côtés joueurs, Michy Batshuayi, Valentin Rongier et Amine Harit entre autres ont aussi écrit un mot en sa mémoire. Toutes nos condoléances à ses proches et sa famille, après le décès de ce grand homme…