Aketo et Tunisiano, membres du groupe Sniper, sont revenus sur l’histoire incroyable du titre, , désormais classique, Gravé dans la roche

Dans une vidéo dévoilée ce lundi 4 octobre sur la chaîne de Konbini, Tunisiano et Aketo sont revenus sur la folle histoire du morceau Gravé dans la roche. Un titre de Sniper – groupe dont Blacko ne fait désormais plus partie – extrait de l’album du même nom, paru en mai 2003. Devenue classique au fil des années, cette chanson est très justement comptée parmi les plus grands morceaux de l’histoire du genre. Si 18 années sont passées, les 2 hommes se remémorent très bien la séance studio qui a conduit à la création de cette dernière. “C’est l’un des morceaux les plus rapides de notre carrière. C’est-à-dire que vraiment ce titre-là, je crois qu’on l’a bouclé en 3-4 heures.” Si le son a tout de suite beaucoup plu au groupe, impossible d’imaginer toutefois l’impact qu’il aurait avec le temps : “On s’attendait pas à ce que ça ait cet impact là et qu’aujourd’hui le morceau il tourne encore et que ce soit notre plus gros classique, mais au moment où on fait ce titre-là, on est tellement fiers et contents qu’on a dû se l’écouter 20-30 fois d’affilées”.

Sniper – Gravé dans la roche :

À LIRE AUSSI: Ärsenik : Calbo sortira prochainement un livre et un EP inédit [Teaser]

La faute de français d’Aketo

Aketo revient alors sur l’une des phrases de son couplet (à 1mn40 de l’interview), qui n’est autre que : “Ce serait mentir si j’dirais que c’est pareil”. Une line dans laquelle se cache une grosse faute de français, qui chagrine quelque peu le rappeur comme il le raconte avec humour : “Voilà, ça fait partie de la magie du morceau ! Mais tu sais que quand je le fais maintenant sur scène je la corrige la faute, je supporte plus ! Cette magie dont parle Aketo se retranscrit par tous les petits défauts qui gravitent autour de la chanson. “Tout ça, ça participe à la légende en vrai, il n’y a pas eu de clip, la pochette elle est horrible, faute de français, il y a tout hein ! Les défauts, ça donne du charme”. Une chose est sûre, ce morceau restera à tout jamais gravé dans l’histoire du rap français.