2 ans se sont écoulés depuis la sortie du 1er opus de Mayo sur lequel on retrouvait notamment Kaaris. Armé de nouveaux flows, le Mc de Stains revient aujourd’hui avec une tape intitulée Yoski. Portrait d’un O.G du 9-3…

“Ici j’ai grandi avec une bande de bandits, je reste un OG, n’écoute pas ce qu’ils t’ont dit”, rappe Mayo dans O.G, son dernier clip sorti en juillet. Il faut dire que le Mc ne cherche pas à cacher son passé dans la street. Originaire de Stains dans le 93, Mayo revendique clairement son appartenance à cette ville – et plus particulièrement au Clos Saint-Lazare – connue “pour la violence et le trafic d’héroïne”. Malgré ça, le Yozo du Zoo comme il se fait appeler tient à préciser que la ville regorge de talents dans de multiples domaines. 2 ans après la sortie de son 1er opus, Tout Pour Nous, où l’on retrouvait notamment Kaaris, Franglish et Alkpote, Mayo reviendra le 15 octobre avec un nouveau projet, une mix-tape intitulé Yoski en référence à la communauté qui le suit sur les réseaux sociaux. “C’est un concept, ça va super loin”, précise-t-il.

Mayo – O.G :

YOSKI_COVER raprnb
La cover de Yoski
À LIRE AUSSI: KAMIKAZ – CARTE DE VISITE : “JuL a toujours donné la force, même avant 13’Organisé…”

La carte de visite de Mayo

A l’occasion de la sortie de ce projet sur lequel on retrouve notamment Guy2Bezbar et RSKO, RAPRNB est allé à la rencontre du Mc. Dans cet entretien inédit, Mayo revient sur l’origine de son alias, Yozo du Zoo née à Kinshasa. Ainsi, il parle également du Congo, son pays d’origine où il puise une partie de ses influences musicales : “Dans ma jeunesse, entre 13 et 15 ans, ma mère a pris la décision de m’envoyer au pays. J’ai kiffé, même si sur le coup, c’était un peu chiant”. Biberonné à la rumba congolaise, c’est à cette période qu’il découvre le chant et en fait une des cordes à son arc. Le rappeur nous en dit plus sur ses inspirations dans le rap. Un bon moyen d’en savoir plus sur son univers musical puisqu’il cite pêle-mêle Wiz Khalifa et Lil Wayne mais aussi le chanteur congolais Werrason, à l’origine selon Mayo d’un classique indémodable : Blandine

Mayo – Carte de visite :