YouTube a supprimé les 2 chaînes officielles de R. Kelly de sa plateforme de vidéos, après que ce dernier ait été reconnu coupable dans son procès pour crimes sexuelles…

Coup dur pour R. Kelly, à qui YouTube a décidé de retirer 2 de ses chaînes officielles sur sa plateforme vidéo, quelques jours après qu’il ait été reconnu coupable de tous les faits pour lesquels il était inculpé – racket ou encore trafic sexuel – dans son procès qui s’est déroulé à Brooklyn, et dont on attend de connaître sa peine. “Nous pouvons confirmer que nous avons mis fin à 2 chaînes liées à R. Kelly conformément à nos directives de responsabilité des créateurs”, a déclaré un porte-parole de YouTube. D’après la charte interne, l’entreprise se réserve en effet le droit de supprimer un utilisateur en cas de “comportement sur et/ou hors plateforme que nous pouvons considérer comme inapproprié. Les directives en questions stipulent également qu’un utilisateur peut être pénalisé pour avoir “participé à des abus ou à des actes de violence, fait preuve de cruauté ou participé à un comportement frauduleux ou trompeur entraînant des dommages dans le monde réel.

R. Kelly

À LIRE AUSSI: R. Kelly continue de clamer son innocence (sur Facebook) après le verdict de la justice

Le boycott est en marche

Les actions flagrantes commises par R. Kelly justifient des sanctions allant au-delà des mesures d’application standard en raison de leur potentiel à causer un préjudice généralisé”, a déclaré Nicole Alston, responsable du service juridique de YouTube. “En fin de compte, nous prenons cette mesure pour protéger nos utilisateurs de manière similaire à d’autres plateformes.” Les 2 chaînes YouTube supprimées sont R. Kelly TV et R. Kelly Vevo. Lorsque l’on essaye de s’y rendre, toutes 2 affichent des messages informant les utilisateurs que les pages ont été clôturées. Pour rappel, Spotify avait annoncé en 2018 qu’il retirait les chansons de R. Kelly des playlists de sa plateforme. Ils avaient finalement fait machine arrière après avoir été critiqués pour cette décision. “Bien que nous croyions que nos intentions étaient bonnes, la communication était trop vague, nous avons créé de la confusion et des inquiétudes, et nous n’avons pas passé assez de temps à demander l’avis de notre propre équipe et de nos partenaires clés avant de partager de nouvelles directives”, avait à l’époque déclarée la société suédoise. Face à ces décisions, il est vrai qu’une vraie question philosophique se pose sur cette politique d’effacer à tout prix l’œuvre du chanteur ?

R. Kelly

R. Kelly ne compte pas couler seul

Après son procès, le chanteur risque jusqu’à la perpétuité. Sa sentence est attendue pour le 4 mai 2022. En outre, il fait encore face à d’autres accusations, et des procès en cours, dans l’Illinois et le Minnesota. Toutefois, comme un certain 6ix9ine, il travaillerait actuellement avec son équipe juridique afin de trouver des solutions pour réduire sa future peine de prison, en collaborant avec les fédéraux. Il se dit outre-Atlantique qu’il n’hésiterait pas à dénoncer d’autres stars pédophiles, dont “un rappeur et un grand chanteur”. Cette histoire n’a donc pas fini de faire couler beaucoup d’encres…