A travers un communiqué officiel diffusé ce dimanche, la police de Dubaï, aux Emirats arabes unis, a annoncé avoir saisi 500 kilos de cocaïne. Un suspect a également été arrêté.

C’est une incroyable saisie qu’est parvenue à effectuer la police de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Dans un communiqué officiel publié ce dimanche, elle a en effet annoncé avoir mis la main sur 500 kilos de cocaïne, dont le prix avoisinent les 118 millions d’euros : “La drogue, d’une valeur marchande de plus de 500 millions de dirhams, avait été dissimulée dans un conteneur”. Si peu d’informations concrètes ont été données dans ce message, on a également appris qu’un homme, originaire du Moyen-Orient et soupçonné d’être l’intermédiaire d’un cartel international, avait été arrêté. Le suspect permettra peut-être de remonter ce réseau, ce qui pourrait lui éviter une peine de prison à perpétuité – voir la peine de mort -, les peines en vigueur dans ce genre d’affaires aux Emirats arabes unis.

Dubaï cocaïne
L’énorme prise de la police de Dubaï

Un nouveau repère de gros trafiquants ?

Cette affaire arrive quelques mois après 2 arrestations importantes survenues à Dubaï. En mars dernier, c’est le français Moufide Bouchibi qui avait été arrêté – puis extradé en France en mai – après de nombreuses années à fuir les services de police hexagonaux. Condamné malgré son absence en 2015 à 20 ans de prison par le tribunal de Bordeaux et visé depuis par un mandat d’arrêt international, il était entré dans le trafic dans les années 2000, travaillant notamment dans l’import de cannabis depuis le Maroc, et avait entre autres collaboré avec Sofiane Hambli. Ce dernier était un nom loin d’être inconnu puisqu’il avait été un informateur de la police dans une affaire qui avait finalement mis en lumière les méthodes très controversés de l’ex-patron de la lutte antidrogue en France, François Thierry. En août, toujours à Dubaï, c’est le trafiquant italien Raffaele Imperiale, recherché internationalement depuis 6 ans, où il vivait sous une fausse identité dans une villa isolée, qui avait été retrouvé.

Moufide Bouchibi
Moufide Bouchibi