Reconnu coupable fin septembre des 9 charges pesant contre lui, R. Kelly a vu ses ventes d’albums physiques s’envoler depuis l’annonce du verdict.

Le 27 septembre dernier, sans grande surprise, R. Kelly était reconnu coupable par un jury populaire new-yorkais des 9 charges retenues contre lui, parmi lesquelles celles d’exploitation et de trafic sexuel, de racket, d’enlèvement ou de corruption. Des faits d’une extrême gravité commis entre 1994 et 2018 qui devraient enfin conduire l’ancienne star du R&B américain à effectuer un très long séjour en prison, puisqu’il risque carrément la perpétuité. En attendant de connaître sa peine définitive qui sera annoncée en mai 2022, le natif de Chicago, dont l’affaire avait été relancée par la diffusion en janvier 2020 de la série-documentaire Surviving R. Kelly, restera évidemment incarcéré d’ici là. En parallèle, la presse américaine a relevé quelques informations surprenantes liées à cette affaire, montrant qu’il restait malgré tout très soutenu.

R. Kelly

À LIRE AUSSI: R. Kelly continue de clamer son innocence (sur Facebook) après le verdict de la justice

Ses ventes explosent

Tandis que YouTube a pris la décision de supprimer l’intégralité des morceaux du chanteur ainsi que ses 2 chaînes officielles, les plateformes de streaming ont connu une augmentation considérable des écoutes de R. Kelly depuis l’annonce de sa condamnation. Mais craignant sans doute de voir Spotify, Apple Music, Tidal ou encore Deezer imiter YouTube dans les prochaines semaines, certains tentent de réunir la discographie de Robert Kelly en physique. Ainsi, comme le révèle Rolling Stone, les ventes physiques des différents projets de ce dernier ont augmenté de 517% depuis qu’il a été reconnu coupable, et ce en comparaison avec les semaines précédant la décision du jury du tribunal new-yorkais. Des chiffres impressionnants qui témoignent du soutien encore et toujours indéfectible de certains supporters malgré tout ce qui a pu être raconté au sujet des agissements de R. Kelly pendant plus de 20 ans…

À LIRE AUSSI: R. Kelly : YouTube supprime ses chaînes et le fait disparaître de sa plateforme