Le lycéen de 18 ans qui a violemment poussé au sol l’une de ses enseignantes à Combs-La-Ville a écopé d’une peine de 5 mois de prison avec sursis. Son geste, filmé et diffusé la semaine dernière sur Snapchat, avait agité les réseaux sociaux.

La séquence avait choqué et rapidement pris une tournure politique. Yassine B., le lycéen de 18 ans qui a violemment bousculé son enseignante dans un établissement professionnel de Combs-La-Ville (Seine-et-Marne) la semaine dernière, a été condamné ce mercredi après-midi à 5 mois de prison avec sursis probatoire de 2 ans. Sa peine sera également complétée par 40 heures de travail d’intérêt général, un stage de citoyenneté et l’interdiction d’entrer en contact avec la professeure, qui a déposé plainte et s’est vue prescrire 6 jours d’ITT. Il a également une obligation de soins psychologiques, notamment pour soigner une addiction au cannabis, ainsi qu’une obligation de formation. 2 mineurs, soupçonnés eux d’avoir filmé la scène et placés brièvement en garde à vue, vont être présentés dans l’après-midi à un juge pour enfants qui devra décider de leurs peines.

L’auteur des faits exprime des regrets

Présenté à un juge en comparution immédiate, Yassine B. a exprimé des regrets, qualifiant son geste de “honteux” et reconnaissant être “un peu” impulsif. Déjà condamné en 2019 pour vols aggravés, il a également exprimé son désir de changer en s’engageant dans l’armée, mais n’a en revanche pas eu de mots pour sa professeure, ce qui a d’ailleurs fait réagir l’avocat de cette dernière. En revanche, le jeune homme s’est inquiété pour son avenir, et notamment en vue de son Baccalauréat, ne trouvant pas d’établissement souhaitant l’accueillir pour la fin de l’année. Il faut dire que la vidéo a été visionnée à plus d’1,6 million de reprises, générant des réactions pour la grande majorité hostiles en voyant l’enseignante se retrouver au sol. Marlène Schiappa a d’ailleurs expliqué ce matin lors d’une interview télévisée avoir demandé à toutes les plateformes de supprimer la vidéo.