Feliccia a accusé Jazz et Laurent de mentir à propos de la suppression de leurs comptes Snapchat respectifs…

Jazz et Laurent on été bannis de Snapchat au début du mois d’octobre. Une situation difficile pour les 2 influenceurs, puisque leurs comptes constitue l’un de leurs principaux gagne-pain. Suite à cette affaire louche, ils avaient tenté de démasquer les coupables, accusant notamment leur ancien agent, Wesley, de l’agence We Events, d’être derrière ce coup bas. Un coup bas qui pourraient selon eux être dû à leur décision de rejoindre l’agence Shauna Events de Magali Berdah. Les 2 stars avaient ensuite sous-entendu qu’une organisation puissante était en réalité derrière ce boycott. “Je vais être intransigeante avec ce qu’on m’a fait. Ça s’appelle la mafia ! Ce n’est pas fait dans les règles. J’en fais une affaire personnelle. Si les choses ne changent pas, je vais dénoncer tout le monde ! […] Je suis choquée car très peu de personnes ouvrent leurs gueules pour nous soutenir”, avait même déclaré la grande sœur d’Eva Queen (qui vient de sortir un nouveau single intitulé, Baby Boy).

À LIRE AUSSI: Jazz et Laurent : une “mafia” derrière la suppression de leurs comptes Snap !!! [Vidéo]

Pour Feliccia, tout est faux

Invitée de Sam Zirah, Feliccia, l’ex-petite amie de Mujdat, a donné son avis sur cette étrange histoire, et pour elle aucun doute : elle est montée de toute pièce ! “C’est eux ! Moi je pense qu’ils l’ont fait eux-mêmes pour avoir le buzz. C’est facile ! Je dis que c’est eux, car je vois de quoi ils sont capables et j’ai déjà vu des gens se faire sauter leur propre compte pour pouvoir faire du buzz. J’en suis sûre ! Et ça marche, on parle d’eux”. Le couple serait-il prêt à de telles manigances dans le but d’attirer la lumière ? Rien n’est moins sûr ! Nul doute en tout cas qu’ils ne devraient pas apprécier les propos de l’ancienne candidate des Princes de l’amour. Une réponse des principaux concernés pourrait arriver incessamment sous peu, alors que les principaux observateurs évoquent le non respect des règles du réseau social (qui a renforcé leur réglementation à propos des publications commerciales, notamment celles faites pour des sociétés de trading ou paris en ligne), sur fond de guerre entre agences de communication qui gèrent la carrière de ces influenceurs et candidats de télé-réalité.