Mounir Moons a fait un live dans lequel il dézingue Marc Blata et Booba. Kopp, qui est arrivé à Dubaï, a répliqué en balançant de nombreux dossiers le concernant…

Actuellement en guerre assumée face à Booba, Mounir Moons a fait un live Instagram dans lequel il explique les raisons pour lesquelles il ne s’en prend physiquement ni à Kopp, ni à Marc Blata, influenceur qui opère désormais aux côtés du Duc et qui vit à Dubaï également. Tout en déversant sa haine (et les insultes) à l’encontre de Marc Blata notamment, et en expliquant pourquoi – selon lui – les uns et les autres se comportent comme ils le font, évoquant même la place de la religion dans leurs histoires, il se justifie : “Ici [à Dubaï], quand t’attrapes quelqu’un ou quand tu fais une bagarre, c’est tout de suite la police qui vient. Ensuite, quand ils viennent, ils demandent à la personne agressée si elle souhaite porter plainte, ou est-ce que tu lui pardonnes. Si la personne elle dit : “oui je lui pardonne,” tu pars il y a rien. Si par contre la personne elle dit : “je lui pardonne pas,” c’est tout de suite une grosse amende et la prison dans le désert”. Si vous savez désormais pourquoi Mounir Moons est plus réticent à l’idée de se bagarrer à Dubaï, il n’en demeure pas moins déterminé à en venir aux mains d’autre part, et notamment en France.

À LIRE AUSSI: Booba révèle que sa mère trouve qu’il ressemble à Kaaris, puis clashe Nekfeu [Vidéo]

Mounir parle de Booba

Mounir raconte ensuite la prétendue raison pour laquelle B2O s’est fait, toujours selon lui, plus discret un moment sur les réseaux ces derniers jours, notamment quand il était dernièrement de passage à Paris : “Booba, quand il parle de Gims, il se fait hagar par l’équipe de Gims à Paris. C’est pour ça que là Booba il est à Paris, vous avez pas remarqué, il a fait aucun Snap à Paris. Il a mangé dans le restaurant d’un srab à moi, mon srab il m’a appelé sur place, il m’a dit : “hey Moons, il est là, il est au resto, mais il se filme pas !” Quelques minutes plus tard, Moons proposait même un octogone à Booba qui vient d’arriver sur Dubaï pour assurer des showcases :Maintenant Booba, si t’es un homme, accepte l’octogone. Je fais qu’un 1,77 cm pour 72 kg, akhi. Accepte l’octogone ! Montre nous tes c*uilles, montre nous qui tu es. T’es le Duc, le zboub, t’es le trou d’ulc, t’es pas le Duc t’es le trou d’ulc. […] J’vais te mettre un uppercut là, khey tu vas voir des étoiles tout de suite. Les 2 là, Marc Blata et Booba, […] ça serait pas Dubaï, écoutez bien, je leur n*que leur mère ici !

Booba et réagit et balance les dossiers

Evidemment, B2O a vu le live de Mounir Moons et a décidé de répliquer en balançant quelques-unes des casseroles de l’influenceur. Kopp a notamment publié un article relayant une prétendue arnaque organisée par ce dernier, qui aurait monté une cagnotte dans le but d’offrir des biens pour le ramadan, et qui aurait finalement gardé toute la somme amassée. “Bah alors Mounir va falloir venir m’expliquer ça ok?”, demande-t-il, avant de conclure : “Faudrait balayer devant sa porte déjà non ?” Dans la foulée, B2O a relayé une capture d’écran vidéo dans laquelle Mounir donne ses tarifs pour les publicités qu’il fait sur YouTube et les réseaux sociaux. Kopp a ainsi ironisé à propos de ce bizness en déclarant : “Moons le tapin à 150 euros”, avant de rajouter : “300 euros la pipe et l’amour”, comparant donc son fonds de commerce à celui d’une prostituée. Enfin, il a posté en publication Instagram, une vidéo dans laquelle l’influenceur tient des propos aberrants sur les femmes, qu’il considère comme une vulgaire marchandise : “Les loosers, ceux qui n’arrivent pas à se marier. Tu viens ici t’en prends 5 [des femmes] pour 10 euros…”  La tension monte entre les 2 hommes, et semble tendre Mounir Moons plus que jamais, lui qui ne rêve que d’une chose désormais : en découdre !