Interrogé par MMA Fighting, Francis Ngannou a expliqué qu’il aurait préféré affronter Jon Jones plutôt que Ciryl Gane, qu’il devrait combattre le 22 janvier.

Roi de la catégorie poids lourds de l’UFC depuis le 27 mars dernier et sa victoire contre Stipe Miocic, Francis Ngannou devrait selon toute vraisemblance défendre pour la 1ère fois sa ceinture de champion contre le français Ciryl Gane, champion intérimaire suite à son combat remporté contre Derrick Lewis en août. Un choc entre 2 hommes qui se sont brièvement croisés (et se sont entraînés ensemble) à la MMA Factory de Paris avant de suivre un chemin bien différent, The Predator s’installant aux Etats-Unis tandis que Bon Gamin a lui poursuivi aux côtés de son entraîneur, Fernand Lopez. Et si les fans français espéraient que ce combat soit le main-event du 1er évènement de l’UFC dans l’hexagone, qui devrait se tenir à l’AccorHotels Arena au cours de l’année 2022, tout indique que l’affrontement se tiendra plutôt le 22 janvier à Las Vegas.

À LIRE AUSSI: UFC : pour Khabib, Ciryl Gane va battre Francis Ngannou [Vidéo]

Ngannou préférait affronter Jon Jones

Depuis plusieurs années déjà, des rumeurs évoquant un superfight opposant Francis Ngannou à Jon Jones circulent et ont même été reprises plus fois par les 2 hommes, qui sont d’ailleurs apparus très intéressés. Néanmoins, les négociations n’ont toujours pas pu se concrétiser et l’UFC a donc décidé d’opposer Ngannou à Gane, incontestablement les 2 meilleurs poids lourds de la fédération de Dana White à l’heure actuelle. Néanmoins, comme il l’a affirmé lors d’une interview avec MMA Fighting, le natif de Batié au Cameroun n’est pas aussi excité que s’il devait faire face à la légende américain : “C’est un bon choc. Tu dois être au courant du danger dans n’importe quel combat, c’est un combat. C’est un bon adversaire, mais ce n’est pas au même niveau qu’un affrontement contre Jon Jones par exemple. Ce n’est pas la même chose”. Une déclaration franche de la part de Ngannou mais que certains pourraient interpréter comme un manque de respect pour son futur adversaire, d’autant que Ciryl Gane qui possède de vrais arguments pour l’embêter. Il ne faudra en revanche pas imaginer que cela puisse être synonyme d’un potentiel relâchement du franco-camerounais, redoutable (et bien plus que cela) quand il rentre dans la cage.