A partir de ce mercredi et jusqu’à vendredi, Karim Benzema et 4 autres prévenus sont jugés par le tribunal correctionnel de Versailles. Un nouveau chapitre dans une affaire qui a éclaté il y a 6 ans et aura eu un retentissement très important.

C’est une affaire qui dure depuis 2015 et a notamment poussé l’Equipe de France a se priver de Karim Benzema pendant près de 6 ans. L’attaquant du Real Madrid est jugé à partir de ce mercredi par le tribunal correctionnel de Versailles, comme 4 autres personnes – dont son ami d’enfance Karim Zenati – dans “l’affaire de la sex-tape” de Mathieu Valbuena. Ce dernier sera d’ailleurs présent dans les Yvelines pour suivre les débats qui auront pour but de déterminer si Karim Benzema a conseillé à son ancien coéquipier par amitié ou plutôt pour mettre la pression sur Valbuena afin de l’inciter à payer des maîtres-chanteurs prétendant avoir en leur possession une sex-tape de l’ancien joueur de l’OM. Tandis que les autres prévenus sont poursuivis pour “tentative de chantage”, Benzema risque jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Benzema Valbuena
Benzema et Valbuena sous le maillot de l’Equipe de France
À LIRE AUSSI: Benzema s’exprime après la validation de l’enquête dans l’affaire Valbuena

Une affaire interminable

Il faut remonter à 2015 pour comprendre l’origine des faits. Durant un rassemblement de l’Equipe de France à Clairefontaine, Benzema rend visite dans sa chambre à Valbuena, qui fait l’objet depuis peu d’un chantage à la sex-tape, proposant de lui “présenter quelqu’un de confiance” afin de s’occuper cette affaire tout en affirmant qu’il s’agissait de “gros voyous”. Un conseil que l’attaquant du Real Madrid a toujours décrit comme un “conseil amical”, tandis que Valbuena l’a lui interprété comme une pression. Un avis renforcé par la révélation d’une conversation téléphonique dans laquelle Benzema, qui parle à Karim Zenati, affirme qu’il (Valbuena) “ne nous prend pas au sérieux” et se moque également du milieu offensif également passé par Lyon et l’Olympiakos. Reste donc à voir ce que décidera la Cour à l’issue des débats…

À LIRE AUSSI: Mathieu Valbuena allume Deschamps au sujet d’Olivier Giroud !