Sur la pelouse du Camp Nou, le Real Madrid est parvenu à remporter le Classico en battant le FC Barcelone 2 buts à 1 grâce à David Alaba et Lucas Vasquez.

Définitivement, ce dimanche 24 octobre est un grand jour pour les amateurs de football. Avec au programme Ajax-PSV Eindhoven, Manchester United-Liverpool, Inter-Juventus ou encore OM-PSG au programme, les passionnés de ballon rond ont de quoi se régaler. Toutefois, à l’échelle mondiale, le plus gros choc de cette journée était évidemment le match opposant au Camp Nou le FC Barcelone au Real Madrid. Un Classico relativement moins attendu que les années précédentes en raison des débuts de saison décevants des 2 équipes mais qui reste évidemment une rencontre passionnante à suivre. Et si les Barcelonais, qui pointaient avant la rencontre à 5 points du FC Séville et de la Real Sociedad, leaders provisoires de la Liga, espéraient bien pouvoir se relancer en battant leurs rivaux de toujours, les hommes de Carlo Ancelotti avaient clairement la même intention. Relativement équilibrée durant la 1ère demi-heure, la rencontre va totalement basculer à la 32ème minute avec le but madrilène signé David Alaba. Une réalisation surprenante du défenseur central autrichien, à la conclusion d’une très belle contre-attaque, qui va offrir un avantage irrémédiable à son équipe.

Le Real plus fort

Malgré quelques belles occasions, notamment par l’intermédiaire de Sergiño Dest ou de Memphis Depay, le Barça ne va jamais réussir à revenir, se heurtant à la défense solide et organisée des Merengues. A force d’avancer, les Catalans vont même être surpris dans le temps additionnel par une nouvelle contre-attaque éclaire conclue par Lucas Vasquez (2-0, 93′). Rentré en cours de match, Sergio Aguëro va tout de même sauver l’honneur dans les toutes dernières secondes en inscrivant son 1er but avec les Blaugranas (2-1, 96′), mais le FC Barcelone va bel et bien devoir s’incliner dans la foulée. Une défaite qui va forcément encore assombrir l’avenir d’un Ronald Koeman toujours extrêmement contesté, tandis que le Real revient lui (à égalité) en tête de la Liga, un bon signe pour une saison qui s’annonce très ouverte…