Condamné en Espagne à 6 mois pour non-respect d’une mesure d’éloignement suite à une dispute avec sa compagne, Lucas Hernandez n’aura finalement pas à passer par la case prison. La justice ibérique a en effet accepté un recours pour lui éviter de devoir faire sa peine.

Il y a 2 semaines de cela, la nouvelle tombait : Lucas Hernandez était attendu sous 10 jours en Espagne afin d’effectuer une peine de 6 mois de prison, dans le cadre d’une affaire remontant à 2010. Suite à une altercation entre le joueur et sa compagne, le couple avait écopé en 2017 de 31 jours d’intérêt général et d’une interdiction de s’approcher ou d’entrer en contact pendant 6 mois. Mais Lucas Hernandez et Amelia de la Osa Lorente, qui s’étaient rapidement réconciliés, avait fait le choix de s’envoler quelques semaines après vers les Etats-Unis pour leur lune de miel. Une décision qui a donc valu au joueur d’écoper 2 ans après de 6 mois de prison ferme, une peine à laquelle sa compagne n’a pas été condamnée puisqu’elle n’en avait pas encore été notifiée au moment de son départ.

À LIRE AUSSI: Equipe de France : Lucas Hernandez emprisonné en Espagne ?

Son dernier appel finalement accepté

Dans une situation forcément très inquiétante, Lucas Hernandez disposait encore d’un tout dernier recours. Un appel qui a finalement été accepté ce mercredi 27 octobre par le tribunal supérieur de justice de Madrid, qui a d’ailleurs justifié publiquement sa décision : “Nous considérons que le recours doit être accepté et que l’exécution de la peine de privation de liberté imposée à Lucas François Bernard Hernandez doit être suspendue. Le fait que sa compagne était consente à la revoir a visiblement été retenu comme une circonstance atténuante”. Ce recours est toutefois conditionné, puisque le joueur ne doit pas être condamné de nouveau dans les 4 années à venir. Le latéral gauche du Bayern Munich doit également payer son amende de 96 000 euros, ce qu’il fera sans doute rapidement pour mettre définitivement cette histoire de côté.