DaBaby a chanté durant le Rolling Loud de New York, quelques mois après la polémique homophobe durant l’édition à Miami…

Malgré les propos polémiques qu’il avait tenu fin juillet sur la scène du Rolling Loud de Miami, DaBaby a pu se reproduire durant l’édition new-yorkaise du festival, ce jeudi 28 octobre au Citi Field, dans le Queens. Le rappeur ne faisait pas partie de la programmation officielle, mais a été convié à monter sur scène par 50 Cent, et semble même s’être bien amusé. On a d’ailleurs pu le voir exécuter un magnifique slam ! D’après des sources, les organisateurs auraient approuvé sa participation, visiblement convaincus par les excuses qu’avait présentées DaBaby suite à ses propos tenus cet été. Pour rappel, il avait déclaré, sur scène, à Miami : “Si vous ne vous êtes pas pointés ici aujourd’hui avec le HIV ou le Sida, n’importe laquelle de ces maladies mortelles et sexuellement transmissibles qui vous font mourir en 2 ou 3 semaines, alors mettez le flash de votre phone en l’air […] Les gars, si vous ne sucez pas de b*tes dans les parkings du festival, mettez les flashs vos phones en l’air” ! Une déclaration très mal perçu par la communauté LGBTQ+ qui a tenu à le faire savoir…

À LIRE AUSSI: Fat Joe estime que DaBaby est le 2Pac de 2021 [Vidéo]

Une polémique… et des excuses

Bien sûr, s’en était suivi l’une des plus grosses tempêtes médiatiques de l’été. Jonathan Lyndale Kirk avait alors présenté ses excuses, déclarant : “Je veux m’excuser auprès de la communauté LGBTQ+ pour les commentaires blessants que j’ai tenus. Encore une fois, je tiens à m’excuser pour mes commentaires maladroits sur le VIH/SIDA et je sais que l’éducation à ce sujet est importante. Je vous aime tous. Dieu vous bénisse.” Début septembre, il avait même rencontré plusieurs associations de lutte contre le VIH afin d’échanger autour de cette infection. Marnina Miller, membre de la Southern AIDS Coalition, une association présente durant la rencontre, avait confié que “la volonté de DaBaby d’écouter, d’apprendre et de grandir peut ouvrir la porte à une toute nouvelle génération de personnes pour qu’elles fassent de même”. L’artiste de 29 ans s’est donc racheté une conduite, comportement qui a séduit les organisateurs du Rolling Loud, visiblement pas trop rancuniers…