Placée en garde à vue ce mercredi 10 novembre, la joueuse du PSG Aminata Diallo a finalement été libérée vendredi, tandis qu’une autre piste est désormais étudiée par les enquêteurs.

L’affaire aura provoqué un séisme au PSG et fut largement repris par des médias du monde entier. Mercredi, Aminata Diallo, milieu de terrain du PSG âgée de 26 ans, était arrêtée à son domicile par le SRPJ de Versailles (78) puis placée en garde à vue. L’internationale française était en effet suspectée d’avoir organisé le guet-apens dans lequel elle et 2 coéquipières sont tombées dans la nuit du 4 au 5 novembre, alors qu’elles rentraient d’une soirée organisée par le PSG. Lors de cet incident, Kheira Hamraoui, 31 ans, avait été clairement ciblée par les agresseurs, qui l’ont notamment fait sortir de force de l’habitacle du véhicule avant de la frapper au niveau des jambes. Les enquêteurs étudiaient alors la possibilité que Diallo, au volant au moment des faits, ait orchestré cette agression sur fond de rivalité sportive, les 2 joueuses évoluant au même poste.

Diallo Hamraoui
Aminata Diallo et Kheira Hamraoui cette saison avec le PSG
À LIRE AUSSI: PSG : une joueuse arrêtée pour avoir participé à la violente agression de sa coéquipière ?

La garde à vue de Diallo levée

Ce vendredi, la garde à vue d’Aminata Diallo a finalement été levée et les enquêteurs ont définitivement abandonné la piste menant à la piste d’une rivalité entre les 2 femmes, très proches en dehors du terrain. Invité à témoigner au micro de BFM TV, l’avocat d’Aminata Diallo a évoqué le choc psychologique vécu par sa cliente suite à cette garde à vue. Le PSG aurait même ouvert une cellule psychologique pour ces joueuses, mais n’a pas réussi à obtenir un report du choc ce dimanche face à l’OL. De leurs côtés, les policiers privilégient eux désormais la piste d’une affaire privée.