Hayet Abidal, épouse de l’ancien footballeur et directeur sportif du FC Barcelone, a annoncé qu’elle allait demander le divorce suite à l’affaire de l’agression de Kheira Hamraoui. Elle explique avoir eu la confirmation par son mari qu’il avait entretenu une relation avec la joueuse du PSG.

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire de l’agression de Kheira Hamraoui. L’épouse d’Eric Abidal, Hayet, citée ces derniers jours par la presse comme ayant potentiellement joué un rôle dans l’agression de la joueuse du PSG, a annoncé à travers un communiqué qu’elle allait débuter une procédure de divorce. Une décision qu’elle justifie en expliquant avoir eu la confirmation de la part de son mari qu’il avait entretenu une relation adultérine avec Hamraoui, possiblement pendant que lui officiait au FC Barcelone et qu’elle était joueuse de la section féminines des Blaugranas. De son côté, ni Eric Abidal ni son avocat Maitre Olivier Martin n’ont souhaité faire de commentaire suite à la publication de ce communiqué.

À LIRE AUSSI: La femme d’Eric Abidal s’exprime au sujet de l’agression de Kheira Hamraoui

Une affaire de plus en plus surprenante

Cette information vient donc ajouter une nouvelle dose de sensationnalisme dans une affaire qui avait pourtant à l’origine était cachée à la presse. Le mercredi 10 novembre, L’Equipe et Le Parisien révélait qu’une semaine plus tôt, 3 joueuses du PSG étaient tombées dans un guet-apens alors qu’elles se trouvaient à bord d’un véhicule, rentrant d’une soirée organisée par le club dans le Bois de Boulogne. Parmi elles, Kheira Hamraoui, milieu de terrain de 31 ans, avait été particulièrement pris à partie, la frappant aux jambes avec des barres de fer et lui reprochant de “coucher avec des hommes mariés”. C’est en fait l’arrestation de sa coéquipière, Aminata Diallo, qui va mettre le feu aux poudres, les enquêteurs imaginant alors qu’elle aurait pu commanditer cet acte sur fond de rivalité sportive. La jeune femme, dont le nom a été cité par des médias du monde entier, a finalement été rapidement mise hors de cause, les enquêteurs privilégiant ensuite la piste d’un règlement de compte sur fond de relations amoureuses cachées. Il y a quelques jours, on apprenait ainsi qu’Eric Abidal allait être entendu par la police et que sa femme faisait partie de la liste des suspects. Si on ne sait toujours pas par qui les agresseurs ont été engagés, l’étau semble définitivement se resserrer…

À LIRE AUSSI: PSG : Aminata Diallo mise hors de cause, sa garde à vue levée