Très engagé contre la marque Nike et la politique chinoise, le basketteur Enes Kanter a aussi allumé Michael Jordan, qui selon lui n’a rien fait pour la communauté noire aux Etats-Unis…

Le pivot des Celtics de 29 ans, Enes Kanter, n’a pas sa langue dans sa poche, et aime défendre ses idées… quitte à provoquer les icônes des parquets de la NBA. Après s’en être pris à LeBron James à propos de son manque de discernement sur la condition des jeunes travailleurs chinois pour la marque Nike, dont King James est partenaire, mais aussi au sujet de la vaccination contre la Covid-19, le basketteur d’origine turque a remis ça alors qu’il s’entretenait avec la journaliste Pamela Brown ce dimanche 21 novembre. Au micro de CNN, il a pris la parole pour tirer à bout portant sur Nike, une marque qui selon lui tire profit des “camps de concentration” pour faire son bizness, et contre laquelle il lutte profondément. La journaliste a alors répliqué en rappelant au basketteur des Boston Celtics que la firme américaine prétendait produire ses articles de manière éthique, ce à quoi Kanter a répondu que “chaque fois que vous mettez vos chaussures, que vous mettez ce T-shirt sur votre dos, il y a tellement de sang, de sueur et d’oppression sur ces articles, alors s’il vous plaît, réfléchissez-y à 2 fois avant d’acheter un de leurs produits”. Mais cette sortie médiatique musclée contre la plus grande marque de sportswear du monde ne s’est pas arrêtée là, puisque l’athlète de 29 ans a attaqué la plus grande légende de l’histoire du basketball dans la foulée…

À LIRE AUSSI: Scottie Pippen tacle encore Michael Jordan : “Il a ruiné le basket”

Kanter accable Michael Jordan

Dans la suite de son interview, Kanter a confié qu’il voyait Michael Jordan comme un complice de taille aux actions de Nike, et ce, à cause de son manque de prise de position concernant certaines questions. “Peu de gens parlent de Michael Jordan”, a-t-il déclaré. “Michael Jordan n’a rien fait pour la communauté noire en Amérique, à part lui donner de l’argent. J’ai l’impression que nous devons interpeller ces athlètes. Au moins LeBron James va sur le terrain et est la voix de tous ces gens qui sont opprimés en Amérique.” Il a d’ailleurs poursuivi en répétant que selon lui, “Jordan n’a rien fait pour la communauté noire parce qu’il se soucie trop de ses ventes de chaussures dans le monde entier et en Amérique.Il est important de rappeler qu’il existe bon nombre de contre-exemples aux propos avancés par Kanter. Il y a quelques mois seulement, la légende des Bulls, critiquée par ailleurs par Scottie Pippen dans l’autobiographie qu’il vient de publier, avait notamment accordé de son temps et de son argent à la NAACP, une organisation américaine de défense des droits civiques, en faisant un don important…

Enes Kanter basket chine lebron

Kanter ne lâche pas LeBron

S’il défend des idées louables, notamment la situation des Ouïghours en Chine ou du Tibet, Enes Kanter aime aussi faire dans la provocation et pas seulement en interview. Toujours dans l’idée de critiquer LeBron James qui ne prend pas position sur la situation en Chine, afin de protéger ses intérêts économiques, il portait ce 19 novembre un paire de baskets customisées avec un message politique… comme il le fait régulièrement. Ce soir là, lors de la rencontre entre les Celtics et l’équipe du King, les Lakers, pour illustrer ce qu’il pense de celui qui est considéré comme une légende du basket, Kanter avait donc fait dessiner sur ses chaussures un LeBron agenouillé, en train de se prosterner devant le président chinois, Xi Jinping considéré comme un “dictateur”. Un choix culotté puisque les 2 joueurs étaient présents et s’affrontaient lors de ce match qui, sur le plan sportif, a vu les Celtics l’emporter (108-130) !

La réponse de LeBron…

Interrogé sur les propos et l’attitude du joueur des Celtics, alors qu’ils se sont croisés dans les couloirs et sur le terrain lors de ce match du 19 novembre, LeBron a été clair en conférence de presse : “Ce n’est définitivement pas quelqu’un à qui je donnerais mon énergie. Il essaie d’utiliser mon nom pour créer une opportunité pour lui-même. Il a toujours eu un mot ou 2 à dire me concernant. En tant qu’homme, si vous avez un problème avec quelqu’un, vous vous approchez vraiment de lui. Il a eu sa chance ce soir. Je l’ai vu dans le couloir, et il est passé juste à côté de moi sans rien dire” !