Alors qu’il se trouvait avec Usher sur scène à Atlanta, T-Pain lui a rendu un magnifique hommage, quelques mois après la médiatisation de leur querelle…

Il y a quelques mois, T-Pain avait expliqué, à l’occasion d’une série documentaire Netflix intitulée This Is Pop, avoir connu une sombre et longue période de dépression, 4 années durant. Une phase difficile dont la genèse serait une critique faite par Usher à son encontre, à l’occasion d’une discussion qu’avaient eue les 2 hommes en 2013. La légende du R&B aurait alors dit à son confrère, alors qu’ils se rendaient en avion à la cérémonies des BET Awards, qu’il avait “foutu en l’air la musique des vrais chanteurs”, à cause du fait qu’il ait contribué à démocratiser de manière importante l’utilisation de l’autotune dans le hip-hop. Pain avait alors déclaré : “Je me suis demandé ce que j’avais fait de mal. J’ai juste utilisé l’autotune. Lui, il me disait que j’avais merdé. Mais je m’en suis juste servi, je n’ai dit à personne de faire la même chose !

À LIRE AUSSI: T-Pain avait enregistré un morceau en réponse à Jay-Z

Des retrouvailles publiques émouvantes

Dans une interview accordée au Billboard en août, Usher était revenu sur cet épisode, expliquant qu’il était attristé par le fait de savoir que T-Pain “avait connu ce genre de difficultés”, tout en confiant ne jamais avoir tenu de tels propos dans le but de le blesser. “Pour moi, les conversations privées ont toujours pour but d’élever le débat. Mais si des gens n’en n’ont que des bribes, ils peuvent avoir une autre interprétation. Nous en avons parlé depuis et tout est rentré dans l’ordre”. Si les 2 hommes avaient donc agité le drapeau blanc en privé, ils ont à présent pu le faire en publique. A l’occasion d’un évènement organisé à Atlanta dans le cadre d’un documentaire de Dave Chappelle, Usher et T-Pain se sont rejoints sur scène. C’est le moment qu’a choisi ce dernier pour adresser à son ami un message touchant : “Je t’aime, mon frère […] Ce n’est que de l’amour. C’est dans les moments où nous sommes le plus divisés que nous avons besoin d’être ensemble. Je t’aime, mon frère. Je ne t’oublierai jamais, mon frère, crois-moi…” Un discours qui a bien évidemment touché le principal intéressé, qui n’a cessé de le remercier par des signes de main, avant qu’ils ne se prennent dans les bras… C’est beau l’amour !