A seulement 23 ans, Guy2Bezbar peut déjà se targuer d’avoir eu 1000 vies dans le rap game. A l’occasion de la sortie de son opus Coco Jojo, le Mc du 18ème arrondissement de Paris revient sur les grands jours qui ont marqué son parcours…

Véritable révélation de cette fin d’année 2021, Guy2Bezbar enchaîne les morceaux à succès et les collaborations ces derniers mois. Après une série freestyles, La Callé et de gros feats – avec Niska notamment, sur De bon matinDe bon matin – Guy sort finalement son 1er album, Coco Jojo. Armé de gimmicks redoutables, le flingueur de Bezbar livre un opus dans la lignée de ce qu’il a pu dévoiler ces derniers mois en freestyles, un rap décomplexé et à l’aise sur différents styles. A ses côtés, un casting tout aussi hétéroclite rassemblant Tayc, ZKR ou encore Hamza avec lequel il signe 2 morceaux, dont Fendi Love. Si la carrière de Guy a connu un 2nd souffle depuis quelques temps – sa “remontada” comme il dit – le Mc est présent dans le rap depuis plusieurs années maintenant.

Guy2Bezbar feat. Hamza – Fendi Love :

À LIRE AUSSI: Guy2Bezbar : écoute son 1er album Coco Jojo, avec Hamza, Tayc, ZKR… [Sons]

Le jour où…

Pour RAPRNB, le Coco Jojo a accepté de revenir sur tous ces jours qui ont impacté son parcours. Il commence par le jour où il découvre le rap. C’est via ses cousins qu’il est initié à la musique et se met à écouter 2Pac. Il se remémore par la suite sa 1re séance studio alors qu’il n’est encore qu’adolescent. L’un des tournants de sa jeune carrière aura lieu quelques temps plus tard, en 2015, quand il se retrouvera en studio avec Niska et son équipe pour enregistrer Ah non c’est terrible. Succès immédiat, le titre apporte une vague d’exposition instantanée au rappeur. Une célébrité à double tranchant sur laquelle il revient. Passionné de football, Guy nous touche aussi quelques mots sur son parcours dans le sport. Il évoque son passage par le Paris FC, le 2nd club de la capitale. Enfin, on aborde avec lui sa “remontada” de ces derniers mois, le buzz grandissant à chaque freestyle puis finalement l’album et les invités présents dessus. Il s’attarde en particulier sur le cas d’Hamza, présent sur 2 tracks et avec qui la séance studio était pour le moins mémorable !

Guy2Bezbar – Interview Le jour où :