Booba a attaqué Rohff sur Instagram, alors que ce dernier critiquait les artistes qui achetaient leurs streams…

En pleine promotion pour la sortie de son 10ème album, Grand Monsieur, Rohff était de passage dans l’émission Le Code pour discuter de son actu avec Mehdi Maïzi. Durant l’entretien, il est notamment revenu sur les artistes qui avaient recours à l’achat de streams, expliquant que chacun était libre de faire ce qu’il voulait, mais qu’il ne jouait par conséquent pas à armes égales avec ces derniers. Roh2f a ainsi ajouté qu’il ne souhaitait donc pas être comparé à eux : “Ça me pose pas de problème, mais juste venez pas faire la compétition avec moi alors que c’est déloyal, c’est tout”, déclare-t-il. “Tricher autant que vous voulez, mais ne faites pas la compétition avec moi, parce que vous savez que je triche pas. […] Arrête de te mentir à toi même, tu sais que tes chiffres sont erronés, c’est fake…

À LIRE AUSSI: Rohff se fixe-t-il une deadline avant la retraite ? Il répond ! [Vidéo]

Les streams au cœur de la bataille

Mehdi Maïzi a alors demandé à Housni s’il avait déjà eu la possibilité de tricher, ce à quoi ce dernier a répondu : “Ouais, on me dit tout le temps : “Pourquoi tu fais pas comme tout le monde ?” Mais flemme, t’as vu j’ai pas besoin”. Etait-ce un message subliminal à Booba, que Rohff a souvent accusé de tricher ? Le principal intéressé semble en tout cas l’avoir pris comme tel. Il a donc partagé l’extrait vidéo en question par le biais de sa story Instagram, mentionnant le journaliste (qu’il ne porte pas dans son cœur) et faisant référence à l’absence de performances de Rohff dans de grandes salles comme l’Accor Arena ou la Paris La Défense Arena, que lui a déjà remplies : “@mehdimouse demande lui c’est quand son Bercy”, ou encore “Et combien il a de certifs snep. Tellement d’orgueil en lui, il veut pas s’avouer vaincu ce lâche”. Peu de temps après, Kopp en a aussi profité pour attaquer Gims, et plus particulièrement son père, Djuna Djanana, célèbre chanteur congolais. Alors que ce dernier poussait la chansonnette durant une interview, B2O s’est moqué de lui en déclarant : “@Gims fréro envoi un Yaly citron (marque de thé glacé commercialisé par Gims, NDLR) au daron il va s’étouffer le machin”… La piraterie n’est pas jamais finie !