Parrainée par Soprano, la 35ème édition du Téléthon a permis de récolter près de 74 millions d’euros ce week-end afin de soutenir les enfants atteints de myopathie, leur famille ainsi que la recherche.

Ce week-end se tenait l’édition 2021 du Téléthon. Un évènement diffusé sur France Télévision qui a connu un franc-succès, puisque 73 622 019 euros de promesses de dons ont été récoltés. C’est bien plus que les 58,3 millions d’euros levés pendant l’année précédente. Ses chiffres pourraient encore grimper, puisqu’en 2020, le 3637 (numéro vert pour faire des dons), était resté ouvert quelques jours après l’émission, permettant à la cagnotte d’enregistrer un total de 77 millions d’euros in fine. Et pour la 1ère fois, c’est un rappeur qui était désigné parrain du Téléthon, en la personne de Soprano. Sur Instagram, l’artiste marseillais a d’ailleurs pris la parole en postant une photo de la somme finale, légendant simplement le cliché en écrivant “Merci”.

Une avancée considérable contre la maladie

Ce qui explique la différence considérable entre les cagnottes des éditions 2020 et 2021, c’est les conditions sanitaires. En effet, l’année précédente, la Covid-19 avait forcé l’émission à annuler ses événements de terrain pour se dérouler uniquement sur le plateau ainsi que sur internet. “Nous avons pu renouer avec la convivialité et l’esprit de fête sur le terrain”, s’est d’ailleurs félicitée Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’organisation AFM-Téléthon. D’une importance considérable dans l’avancée de diverses maladies rares, ce programme solidaire a notamment permis de mettre en place il y a 2 ans un traitement contre l’amyotrophie spinale, une maladie neuromusculaire condamnant les bébés à une mort précoce : “S’il n’y avait pas eu ce traitement, les enfants n’auraient pas pu être là ce soir pour témoigner. Mais d’autres familles se demandent aujourd’hui : à quand un traitement pour ma maladie, il y a urgence”, a confié la présidente. D’autres essais sont menés dans le but de mettre en place d’autres thérapies également, pour la myopathie myotubulaire notamment, une maladie génétique rare des muscles squelettiques, qui touche uniquement les garçons et pour laquelle un essai clinique pourrait débuter en 2022…

À LIRE AUSSI: Soprano : écoute son album Chasseur d’étoiles avec SCH, JuL, Mc Solaar… [Sons]