Exit la série Capuché, dans son nouveau projet prévu pour le 10 décembre, ce sont ses Cauchemars et rêves que Shotas vient raconter. Et pour RAPRNB, le Mc du Bat 7 s’est replongé dans une période de grand stress – voire cauchemardesque pour lui – l’école !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Shotas n’a pas chômé ces dernières années. Après 2 projets intitulés Capuché Vol. 1 er 2 sortis respectivement en 2019 et 2020, il a enchaîné avec 2 albums en compagnie de ses compères du 7Binks. Et pas question de lever le pied en 2021 puisqu’il revient en cette fin d’année avec son 1er véritable album, Cauchemars et rêves. Un long format de 14 titres dans lequel le kickeur du Bat 7 se dévoile sous un nouveau jour, et dont est extrait le single Cardi B. Habitué des gros egotrips rap, il varie ici les flows et les thèmes. Exit la capuche, c’est dorénavant cagoulé qu’on le retrouve sur la majorité de ses visuels. Toutefois, le jeune rappeur s’offre toujours de beaux moments de kickage comme avec son frère d’une autre mère Koba LaD (sur A l’aise) ou encore DA Uzi (sur Yaska). “Je suis trop têtue pour tout arrêter, quoi qu’il arrive je vais les éteindre un jour, chacun son tour”, écrivait-il sur Instagram pour montrer sa détermination !

Shotas – Cardi B :

À LIRE AUSSI: CHEU-B : Ses souvenirs d’école – “J’ai été enfermé à 16 ans en pleine année scolaire…” [Interview]

Une scolarité cauchemardesque…

Parmi les cauchemars qui hantent Shotas, on retrouve en très bonne place l’école. Il le confie volontiers : son parcours scolaire ne figure clairement pas parmi les meilleurs moments de sa jeune existence. Comme il le raconte dans notre format Souvenirs d’école, Shotas avait peur des contrôles : “Tu me disais qu’il y a contrôle, je venais pas. Personne ne rigole, tout le monde est concentré”. Shotas se confie aussi sur son comportement à l’école. Il explique qu’à l’époque, alors qu’il n’ jamais été en classes avec Koba LaD,, il était très nerveux et que ça lui arrivait très souvent d’être en désaccord avec les profs. Il revient notamment sur une anecdote avec une prof qui lui avait demandé d’enlever sa veste en cours… Aie ! Malgré ça, il tient à préciser que lorsque le ou la professeur l’aidait suffisamment, il se motivait pour apprendre et comprendre. Il laisse aussi entendre que si c’était à refaire, il s’offrirait une nouvelle scolarité mais avec un tempérament plus calme…

Shotas – Souvenirs d’école :