Rohff vient de délivrer son 10ème album studio, et s’étonne de ne pas voir son nom ni son projet cités par Spotify…

Ce 10 décembre 2021, Rohff a publié le 10ème opus de sa carrière, entamée au début des années 90, avec cette même passion qui l’anime et qui lui a permis de livrer un 4ème double album, Grand Monsieur, composé 26 tracks (et des feats de JuL, Gims, Dadju ou encore Tayc). Mais après avoir laissé son œuvre à l’appréciation du public, au lendemain d’une release party en bonne et due forme dans les salons du Plaza Athénée à Paris où il fût rejoint par son fidèle Dj Roc-J, Alain 2 L’ombre mais aussi Ahmed Scylla, Dam16, Cut Killer, Assa Traoré, Keblack, Fresh LaDouille, ainsi que par ses partenaires Gims (L’expérience) et H-Magnum (Isolé), Housni n’a pu que constater que certaines plateformes de streaming ne jouaient pas le jeu. Et alors qu’il assurera sa promo en participant à une semaine de Planète Rap sur Skyrock, malgré quelques échanges houleux avec la radio en janvier 2021 (à qui il reprochait de ne pas jouer son single en feat avec Dadju, Sécurisé), un mini-clash désormais oublié, il ne peut que constater que Spotify n’apporte aucune considération à sa musique…

À LIRE AUSSI: Rohff : son nouvel album Grand Monsieur est disponible, avec Gims, Naps, Dadju, Tayc [Sons]

Un boycott de Spotify ?

Ainsi, Housni a choisi Twitter pour faire passer son message à la célèbre plateforme suédoise de streaming. En effet, le rappeur du 94 s’interroge en ne voyant pas son nom cité dans les messages de Spotify sur les réseaux pour annoncer sa playlist des nouveautés de la semaine ! Bien qu’un de ses morceaux figure dans cette playlist, le choix a été fait de privilégier d’autres noms d’artistes dans l’annonce de la plateforme pour communiquer sur son actualité. Mais surtout, Rohff pointe une nouvelle fois celui qui gère les playlists de Spotify, un certain Thomas Blondeau, qui serait l’auteur, selon lui, de cet oubli… volontaire ou pas !? Et lui reproche également, avec ce genre d’agissement, de ne pas servir la culture… Notons qu’en 2020, il avait déjà relevé le fait que l’ancien journaliste de L’Affiche (où il était proche d’Olivier Cachin) ou des Inrockuptibles, avait une fâcheuse tendance à ne pas l’intégrer suffisemment dans les playlists qu’il gère pour le compte de Spotify, précisant par ailleurs l’appétence de ce dernier pour la musique Booba largement plus relayée sur la plateforme au logo vert. Un petit coup de gueule bien senti puisqu’il est évident que son nom n’a pas été cité sur l’annonce de Spotity, toutefois Rohff a, depuis, préféré supprimer son tweet concernant ce Thomas Blondeau, ce dernier ne travaillant plus dans la société de streaming…

 

À LIRE AUSSI: Rohff a-t-il découvert la méthode de Booba pour faire grimper ses streams !?