Les différentes affaires de triche survenus lors de cette saison des légendes de Koh-Lanta célébrant les 20 ans du jeu pourraient provoquer une décision inédite.

Pour le 20ème anniversaire de Koh-Lanta, TF1 et la société de production ALP avaient fait le choix logique d’inviter d’anciens gagnants et des candidats ayant marqué les téléspectateurs par leur palmarès ou leurs capacités. Malheureusement, cette saison baptisée Koh-Lanta : la légende, qui se déroule en Polynésie française, a été marquée par plusieurs polémiques, dont l’un a été diffusé à l’antenne. Certains candidats ont en effet reçu une aide extérieure, en l’occurrence de la nourriture, ce qui a même provoqué le départ forcé de l’un des chouchous du public, Teheiura. Pire, ces dernières semaines, on apprenait que des repas clandestins organisés chez des locaux avaient eu lieu après les conseils, moment où les candidats doivent éliminer l’un de leur camarade. 4 ou 5 d’entre eux auraient ainsi profité d’un moment de creux pour profiter de l’hospitalité de certains polynésiens et ainsi manger, ce qui est évidemment formellement interdit.

À LIRE AUSSI: Koh-Lanta : un candidat reconnait avoir triché, Twitter s’en amuse…

Pas de gagnant ce mardi ?

Et alors que la finale aura lieu ce mardi 14 décembre et opposera 2 candidats entre Claude, Laurent et Hugo, TF1 et ALP réfléchiraient toujours aux décisions à prendre afin de répondre fermement à ces affaires de triche. Ainsi, d’après les informations du journal Le Figaro, la possibilité de ne pas remettre les 100 000 euros au vainqueur est envisagée, tout comme celle de ne pas désigner de vainqueur, tout simplement. A moins de 48 heures de cette finale, qui sera diffusée ce mardi soir à partir de 21 heures, les organisateurs réfléchissent donc à la meilleure manière de s’en sortir le mieux possible. D’autant qu’une photo prise lors de ces repas clandestins aurait été prise et ferait craindre à TF1 qu’elle soit publiée après la fin de Koh-Lanta, ce qui ridiculiserait encore un peu plus la production, qui n’a rien vu de ces différents cas.