3 jours après l’assassinat de son fils dans les coulisses du festival Once Upon a Time organisé à Los Angeles, la mère de Drakeo the Ruler a annoncé qu’elle avait l’intention de déposer plainte contre l’organisateur, afin de comprendre comment un tel acte avait pu arriver.

Cette fin d’année est décidément marquée par de très nombreux assassinats dans le rap américain. Après Young Dolph en novembre ou Slim 400 au début du mois, c’est Drakeo the Ruler qui a été tué ce samedi 18 décembre. Mais contrairement aux 2 premiers noms cités avant lui, ce n’est pas dans la rue ou dans un magasin que le rappeur âgé de 28 ans a été abattu mais bien dans les coulisses d’un festival, Once Upon a Time, qui se tenait tout le week-end dans sa ville natale, Los Angeles. Poignardé au niveau du cou aux environs de 20h30, le rappeur avait dans la foulée été transporté en urgence à l’hôpital, où son décès sera finalement prononcé. Peu de temps avant cette blessure mortelle, une vidéo montrant une bagarre se dérouler entre son groupe et un autre, bien plus nombreux, ont circulé sur les réseaux sociaux, ce qui donne donc une idée du scénario ayant entraîné cette mort.

À LIRE AUSSI: Drakeo the Ruler assassiné dans les coulisses d’un festival !

La mère de Drakeo prend la parole

Et alors que Snoop Dogg et Wiz Khalifa ont tous les 2 tenu à prendre la parole sur les réseaux sociaux afin d’appeler à la paix suite à ce drame, la mère de Drakeo the Ruler, Darrylene Corniel, a annoncé ce lundi 20 décembre au magazine américain Rolling Stone son intention de porter plainte contre l’évènement auquel son fils devait participer. Tandis qu’une enquête a évidemment été ouverte pour retrouver la trace du meurtrier et de son groupe, la mère du défunt Mc veut que les organisateurs s’expliquent, notamment car un homme portant une arme ayant servi à un meurtre est parvenu à accéder aux backstages. Sans le dire, elle vise les membres de la sécurité, en charge des fouilles à l’entrée de l’évènement : “Nous avons prévu de les poursuivre. C’est arrivé dans les coulisses d’un évènement. Quelqu’un doit être tenu pour responsable […] Il a été touché au cou. Je l’ai vu quand je me suis rendue à l’hôpital. Ils ont dit que c’était un homicide, alors je n’ai pas pu le prendre dans mes bras, l’embrasser ou quelque chose comme cela. Je devais le regarder à travers une fenêtre. J’ai besoin de le dire, j’ai besoin que les gens sachent. Et je veux la justice pour mon fils. Et je crois que justice sera faite”. Plus tard, elle va également affirmer, après avoir échangé avec Ralfy the Plug, frère de Drakeo the Ruler et lui aussi présent lors de la bagarre qui a éclaté samedi, qu’un groupe composé de 40 à 60 personnes était arrivé en même temps que YG et était immédiatement venu à leur rencontre. On connait la terrible suite, et ce sont désormais aux enquêteurs d’accumuler assez d’éléments afin de traduire les différents coupables devant les tribunaux…