L’ex démoniaque patron de Death Row Records, Suge Knight, a revendu les droits sur sa vie à Steve Whitney. Le producteur s’apprête à réaliser un biopic sur le parcours du truand, et producteur de rap…

Figure de proue du hip-hop des années 90 aux Etats-Unis, exerçant sur la côte ouest, Suge Knight aura le droit à son biopic prochainement. Le légendaire et virulent (voire violent) boss du label Death Row est actuellement incarcéré au centre correctionnel RJ Donovan de San Diego pour avoir percuté avec sa voiture le cofondateur de Heayweight Records, Terry Carter, et le cinéaste Cle Sloan (vu dans Training Day et End Of Watch) en janvier 2015. Il avait alors tué le 1er et gravement blessé le 2nd, et ne peut espérer une libération conditionnelle avant 2037. Malgré son incarcération, ce dernier poursuit ses activités, et il a dernièrement passé un deal avec le producteur Steve Whitney et sa société TSW Films afin de lui céder les droits sur sa vie. Ils prévoient donc de développer un biopic sur la vie de ce personnage hors normes en faisant appel à Nick Cassavetes et Anthony Thorne pour en écrire le scénario. “Pendant l’âge d’or du rap et du hip-hop, tous les chemins passaient par Suge Knight”, a déclaré Steve Whitney. Il poursuit : “Cette époque a contribué à définir un nouveau modèle de musique et de culture qui a changé le monde”.

death row suge knight

À LIRE AUSSI: 2Pac “plus dangereux” que Biggie : Rza du Wu-Tang explique pourquoi [Vidéo]

Des films d’horreur à Suge Knight

C’est par l’intermédiaire d’un certain Mike Klein (ancien soldat et dirigeant du label Ruthless Records, le label fondé par Eazy-E et Jerry Heller) que Suge Knight a fait la connaissance de Steve Whitney : “J’ai rencontré un type nommé Mike Klein qui était avec Ruthless. David Kenner (avocat de Suge Knight, Ndlr) était au téléphone avec Michael Harris (alias Harry-O, co-fondateur de Death Row Records, Ndlr) et ils ont eu une réunion avec Jerry Heller et pendant cette réunion, ils ont essayé de revendre Dre (alors signé sur le label Death Row, Ndlr) à Ruthless derrière mon dos. Mike Klein m’en a parlé et je le respecte pour ça. On est devenus amis. Quand le moment est venu de faire un vrai film et de dire la vérité, il m’a présenté à Steve Whitney. Maintenant, Steve, Mike, moi et la femme qui me soutient, nous faisons ce film. On passe au niveau supérieur !”, a déclaré l’ex-mentor de 2Pac et Snoop Dogg, qui n’avait pas apprécié l’image qu’avait donné le film Straight Outta Compton sur l’histoire du groupe de Dr. Dre, N.W.A (sorti en 2015), de son label Death Row. C’est d’ailleurs sur le tournage d’un teaser pour le film que Suge Knight avait tué Terry Carter, alors que l’entrée du plateau lui avait été refusée… Steve Whitney, lui, est connu pour avoir réaliser un autre biopic, puisqu’il est notamment derrière One Chance (Un incroyable talent en français), un film sur Paul Potts, gagnant des Britain’s Got Talent. Il a également chapeauté des longs-métrages d’horreur, comme The Haunting in Connecticut, Amityville : The Awakening ou Le dernier rite, dont il était le producteur exécutif…

steve whitney suge knight biopic
Steve Whitney