2 membres des Daltons, célèbre collectif lyonnais qui défraie la chronique depuis quelques mois, ont été condamnés à 5 et 4 mois de prison avec sursis…

Les Daltons continuent de faire parler d’eux, puisque des membres du collectif lyonnais ont été condamnés par la justice pour tirs de mortier d’artifice dans le quartier de la Guillotière, à Lyon. Si l’audience était initialement prévu le 24 novembre, l’un des 2 accusés avait à l’époque refusé de sortir de sa cellule. Finalement, le tribunal correctionnel de Lyon a condamné le 1er prévenu, un jeune gomme de 23 ans, à 5 mois de prison avec sursis sans maintien de détention, et ce alors que 6 mois de prison ferme avec mandat de dépôt avaient été requis à son encontre. Il a désormais interdiction formelle d’aller dans le quartier de la Guillotière. Le 2nd, âgé de 18 ans seulement, a quant à lui été condamné à 4 mois de prison avec sursis. Il lui est interdit d’approcher, dans un rayon de 400 mètres, la place Gabriel Péri à Lyon.

les daltons

À LIRE AUSSI: Les Daltons prennent la parole dans Touche Pas à Mon Poste [Vidéo]

Morandini visé

Pour rappel, les faits reprochés aux Daltons se sont déroulé fin novembre, date à laquelle Jean-Marc Morandini animait l’émission Face à la rue sur CNews, en direct du quartier de la Guillotière, situé dans le 7ème arrondissement, à Lyon. Un programme durant lequel ils avaient décidé d’inviter Jordan Bardella, député RN. A l’occasion d’une manifestation Antifa, visant à protester contre la venue de Bardella, 3 Daltons avaient été arrêtés pour avoir tiré avec des mortiers d’artifice durant l’évènement. Parmi eux, les 2 hommes de 18 et 23 ans, ainsi qu’un 3ème garçon, mineur, de 17 ans. Si tous les prévenus reconnaissent l’ensemble des faits qui leur sont imputés, leurs avocats refusent d’accepter les infractions qui leur sont reprochées, et notamment le “groupement de personnes en vue de commettre violence et dégradation”. D’ailleurs, selon Me Metaxas, avocat de l’accusé de 23 ans, c’est Jean-Marc Morandini lui-même qui aurait convié les Daltons à se rendre sur place pour participer à l’émission. Cette affaire constitue en tout cas un nouveau fait d’armes notable pour le collectif lyonnais, qui n’en est pas à son coup d’essai… et qui est désormais suivi de près à la fois par les médias, et la justice !