Une association a créé une pétition fustigeant l’utilisation du terme “mongol” faite par Orelsan dans L’odeur de l’essence

Une polémique de plus pour Orelsann alors que tout semblait aller pour le mieux à la veille de Noël !? Le Caennais vient d’être certifié triple disque de platine avec son album Civilisation, dont les exemplaires continuent de s’écouler comme des petits pains, même un mois après sa sortie. Jouissant désormais d’une image plus lisse, et grand public, qu’au début de sa carrière, il est même devenu l’un des chouchous de la presse généraliste. Toutefois, un grain de sable est venu s’immiscer dans l’engrenage (plus de 10 ans après la polémique autour du titre Sale pute), puisque le rappeur de 39 ans est actuellement visé par une pétition faite par l’association Routes Nomades, qui reproche à l’interprète de Jimmy Punchline d’utiliser le terme “mongol” de manière péjorative. En effet, dans le tonitruant L’odeur de l’essence – qui fut le 1er single de l’opus -, Orel déclare notamment : “On prend des mongols, leur donne des armes/Appelle ça ‘justice‘, s’étonne des drames […] Depuis qu’les mongols sont dev’nus des experts/Entourés d’mongols, l’Empire mongol/On fait les mongols pour plaire aux mongols”.

Orelsan – L’odeur de l’essence :

À LIRE AUSSI: Orelsan : son album Civilisation désormais triple disque de platine !

12 000 signatures sur la pétition

12 000 signatures ont été recensées sur cette pétition qui appelle au “boycott de l’appellation offensante du terme mongol”. Dans un communiqué, l’association fondée par l’ethno-musicologue Johanni Curtet a expliqué les raisons de sa colère : “Comme vous le savez, le terme ‘mongol’ définit l’identité culturelle et nationale de tout un peuple. Ce nom qui devrait être neutre comme les adjectifs ‘français’, ‘anglais’, ‘juif’, ‘inuit’ et bien d’autres, est malheureusement encore et toujours en usage en français, connoté “d’idiot”, peut-on notamment lire. Apparu au XVIIIème siècle, le terme “mongolien” n’est autre qu’un “dérivé de l’appellation raciste de la trisomie 21” explique l’association. “Si le sens de la chanson renvoie bien ici à une personne idiote, et ne renvoie pas aux gens de nationalité ou d’origine mongole (de Mongolie) son usage reste raciste et discriminatoire”.

Orelsan

Un boycott d’Orelsan demandé

L’association Routes Nomades prie également les médias et autres festivals de boycotter Orelsan tant que le rappeur n’aura pas présenté d’excuses publiques à ce propos, et n’aura pas retiré la fâcheuse partie de la chanson. Ils tiennent ensuite à rappeler que “par son contenu incitant à la haine et banalisant des insultes discriminatoires envers l’identité d’un peuple, l’acte du chanteur très populaire Orelsan représente un danger au vivre ensemble, indispensable à la cohésion sociale de la société cosmopolite”. Reste désormais à savoir si Aurélien Cotentin prendra la parole à ce propos…