Lil Xan a attaqué sur les réseaux sociaux son ancien manager, qu’il accuse d’avoir accéléré sa toxicomanie en lui fournissant la drogue.

Lil Xan s’en est pris à son ancien manager par le biais de ses réseaux sociaux. Le rappeur de 25 ans n’a jamais caché s’être battu face aux addictions liées à la drogue, allant même jusqu’à s’inscrire lui-même dans un centre de désintoxication en 2018. Désormais sobre, il a pris la parole pour s’en prendre à Stat Quo, son ex-manager, qu’il accuse de lui avoir fourni de la drogue durant toutes ces années, ne faisant, de facto, rien pour l’aider à sortir de sa spirale négative : “Vous vous souvenez de l’histoire de Lil Peep, quand son manager lui donnait de la drogue et que ça ne l’aidait pas ?”, a demandé Lil Xan. “Ça m’est arrivé en tournée. Le nom de mon manager, enfin je n’aime même plus l’appeler mon manager, Stat Quo, vous vous souvenez de ce nom, Stat Quo. Quand j’étais en tournée de 2018 à 2020 […] J’étais un drogué à l’époque, n’est-ce pas ? Et c’est mon manager qui me fournissait la drogue”.

À LIRE AUSSI: Quavo poursuivi en justice pour avoir tabassé son chauffeur

Une plainte portée contre son ex-manager ?

Xan a ainsi déclaré que, pendant sa tournée, Stat Quo passait des appels pour se faire livrer des médicaments dès que ce dernier lui en réclamait. D’ailleurs, Nicholas Diego Leanos – de son vrai nom – songe à déposer plainte : “Il va faire comme s’il n’avait pas fait ça, comme un p*tain d’hypocrite, et j’ai vraiment l’impression que je devrais le traîner en justice. Parce que c’est une période où j’ai failli mourir à cause des drogues. J’étais si maigre, en mauvaise santé…”. Mais ce n’est pas tout, puisqu’il l’a aussi accusé de vol : “Il m’a aussi pris ma voiture, que j’ai payée en grande partie.” Stat Quo, un artiste signé chez Shady/Aftermath au début des années 2000, et qui s’occupe désormais du jeune rappeur Young Aspect, n’a pas encore répondu à ses accusations.

lil-xan

Lil Xan soulagé

Quelques heures après avoir pris la parole et avoir fait les gros titres à ce sujet, Lil Xan a refait un post sur Instagram, en partageant quelques-uns des articles qui relayaient son témoignage. Il a déclaré en légende du post : “Si heureux d’avoir enfin pu parler de cette histoire. Est-ce que je mets à 100% la faute sur son dos ? Non, j’étais un toxicomane, comment aurais-je pu ? Est-ce que je vous dis qu’il ne faisait rien d’autre qu’accélérer ma consommation de drogue en me fournissant les pilules qui auraient pu me tuer ? OUI !”. Il explique ensuite que son but, en rendant cette affaire publique, est d’éviter que d’autres jeunes sombrent dans cette spirale infernale, et ne meurent des suites de leurs addictions, à l’image des regrettés Mac Miller ou Juice Wrld entre autres…