Très utilisés au milieu des années 2000 avec près de 80 millions d’utilisateurs, les smartphones Blackberry ont cessé de fonctionner depuis ce mardi 4 janvier.

C’est la fin d’une époque qui rappellera sans doute quelques souvenirs à certains nostalgiques. Depuis ce mardi 4 janvier, tous les modèles de la marque canadienne utilisant le système d’exploitation BlackBerry 10, 7.1, sorti en 2013 (et ses versions précédents) ne sont tout simplement plus utilisables. La fin d’une histoire qui aura connu son apogée dans les années 2000, notamment grâce au système de BBM, une messagerie instantanée permettant d’échanger en illimité avec le détenteur d’un autre téléphone de la marque. Avec 80 millions d’utilisateurs, parmi lesquelles de nombreuses célébrités, sportifs ou chefs d’entreprise, Blackberry a même été classé à une époque dans le Top 3 de la téléphonie mondiale. Mais les dirigeants de la marque n’auront rien pu faire pour lutter contre l’arrivée massive d’Apple et de ses iPhones sur le marché des smartphones en 2007, à l’image de bien d’autres marques tels que Nokia, Motorola ou Alcatel.

L’entreprise tournée vers sa gamme professionnelle

Que les détenteurs de Blackberry tournant sous Androïd se rassurent, leurs téléphones continueront eux de fonctionner. Pour la marque, cette décision confirme donc un tournant important et définitif dans l’histoire de l’entreprise, qui va désormais se concentrer totalement à sa gamme destinée aux professionnels, proposant notamment des lignes sécurisées à ses clients. Un choix logique puisque la part de marché de la firme canadienne était nulle depuis plusieurs années, et concentraient malgré tout des ressources. D’autant que la réputation de Blackberry en matière de cybersécurité est excellente, un avantage considérable en plus d’un historique glorieux qui la favorise forcément aux dépends d’autres entreprises elles aussi spécialisées dans le domaine.