En attendant la tenue de son procès prévu désormais en juin, Benjamin Mendy a changé de prison juste avant Noël.

Initialement censé être jugé à partir du 24 janvier, Benjamin Mendy devra patienter au moins 6 mois de plus, la justice ayant décidé d’accorder un temps supplémentaire de préparation à sa défense. Dans ce contexte, et alors que les juges refusent de lui accorder une libération conditionnelle qu’il a réclamé à plusieurs reprises sans succès, le désormais ancien latéral gauche de Manchester City a été transféré, non pas de club donc mais bien de prison. Emprisonné jusqu’à présent dans la banlieue de Liverpool, Mendy a changé d’établissement pénitentiaire juste avant Noël et se trouve désormais à Strangeways, une prison située dans la région de Manchester. Celle-ci est surtout réputée dans toute l’Angleterre comme l’une des plus dures du pays, un choix visiblement fait afin d’assurer au mieux la sécurité de ce détenu forcément particulier.

À LIRE AUSSI: Benjamin Mendy inculpé pour un 7ème viol

Une condamnation inévitable ?

S’il n’a jamais admis les faits jusqu’à présent, Benjamin Mendy est dans une position très délicate, accumulant les plaintes contre lui. Aujourd’hui, ce sont 7 plaintes pour viols et 1 pour agression sexuelle qui ont été déposées à son encontre, un chiffre important, qui, s’il est reconnu coupable, pourrait l’amener à une peine de prison conséquente. Derrière les barreaux, Mendy est également accompagné d’un certain Louis Saha Matturie – sans lien avec l’ancien joueur de Manchester United -, 40 ans, ami proche du joueur présenté comme son homme à tout faire et à qui il est reproché des faits de la même nature que celui de son pote. Désormais, les avocats de Benjamin Mendy vont avoir jusqu’au 27 juin, date (pour l’instant) du début du procès afin de préparer une défense sans faille, sans quoi l’avenir du Champion du Monde 2018 se trouvera pour de longues années encore derrière les barreaux.