Agée de 4 ans, la petite nièce de George Floyd a été blessée par balle en pleine poitrine, après une fusillade devant son appartement…

Nouveau drame aux Etats-Unis, où la nièce de George Floyd (tué en mai 2020 par un policier lors d’une interpellation à Minneapolis), Ariana, une petite fille de 4 ans seulement, a été blessée par balles alors qu’elle dormait dans son lit, ce samedi 1er janvier, peu avant 3 heures du matin, à Houston. La fillette a reçu une balle dans le torse, mais se trouverait actuellement dans un état stable, suite à une intervention chirurgicale d’urgence, d’après les informations de la police. Selon ABC 13 Houston, la balle a perforé son poumon puis son foie. La police ne sait pas combien de personnes ont participé à cette fusillade en direction de son appartement, dans lequel se trouvaient au total 4 adultes et 2 enfants, dont la petite Ariana. “Un ou plusieurs suspects ont tiré plusieurs coups de feu dans un appartement à l’adresse indiquée (3322 Yellowstone Boulevard à Houston, Ndlr), où se trouvaient 4 adultes et 2 enfants. Un des enfants a été touché à la poitrine. Elle a été transportée dans un l’hôpital proche et y a subi une opération. Elle est dans un état stable”, a informé la police dans un communiqué.

george-floyd-niece-

À LIRE AUSSI: George Floyd : le policier Derek Chauvin condamné à 22 ans et demi de prison [Vidéo]

Aucun suspect arrêté

La police a expliqué qu’aucun suspect n’avait été interpellé pour le moment et que le mobile de cette fusillade n’avait pas été établi. Sa famille l’emmenait souvent aux marches et aux rassemblements visant à demander justice pour son oncle décédé. Pour rappel, George Floyd a été assassiné le 25 mai 2020 par Derek Chauvin, un policier qui l’avait arrêté car il le soupçonnait d’avoir effectué un achat avec un faux billet. Il avait alors interpellé ce dernier en maintenant son genou sur le cou de sa victime pendant 9 minutes et 29 secondes, et ce alors que Floyd affirmait qu’il ne pouvait plus respirer. Alors que la vidéo de la arrestation et de la mort de l’Afro-Américain de 46 ans était devenue virale, un important mouvement de protestation s’était déclenché un peu partout aux Etats-Unis pour dénoncer la mort de George Floyd, mais aussi contre les violences policières et le racisme, le tout porter par le slogan #BlackLivesMater. Après un long procès, l’ancien policier avait finalement été reconnu coupable de meurtre, écopant d’une peine de 22 ans de prison ferme