Accusé de 7 viols et d’une agression sexuelle, Benjamin Mendy a été libéré sous caution en attendant son procès, prévu pour l’instant au mois de juin.

Après plusieurs refus, la justice anglaise a finalement décidé d’accorder à Benjamin Mendy sa demande de libération provisoire. L’un des juges de la Crown Court de Chester, en charge du dossier de l’ancien international français, a en effet accepté ce vendredi après-midi de le laisser sortir sous caution en attendant que se tienne son procès, pour l’instant programmé au mois de juin. L’ancien latéral gauche de l’OM, suspendu par Manchester City depuis que les faits ont éclaté au plan médiatique, avait été placé en détention provisoire au cours du mois d’août. Actuellement, ce sont 7 plaintes pour viols et 1 pour agression sexuelle qui ont été déposées à l’encontre de Benjamin Mendy.

Une annonce surprenante ?

Cette décision peut paraître surprenante puisque les 3 premières demandes de libération formulées par Benjamin Mendy et sa défense avaient toutes été refusées, mais aussi parce qu’on a appris un peu plus tôt dans la semaine que la justice britannique avait procédé à un transfert de prison juste avant Noël. Incarcéré dans un établissement de la banlieue de Liverpool, Mendy s’était retrouvé à Strangeways, un établissement situé en périphérie de Manchester et qui est surtout réputé comme l’un des établissements pénitentiaires les plus durs d’Angleterre. Un choix officiellement fait afin d’assurer au mieux la sécurité de ce détenu forcément particulier et qui ne laissait donc pas présager qu’il allait finalement être libéré. Néanmoins, ce retour provisoire à la liberté pourrait bien être de courte durée s’il est finalement reconnu coupable d’ici à quelques mois, à l’issue de son procèss…

À LIRE AUSSI: Benjamin Mendy transféré dans l’une des prisons les plus dures d’Angleterre