José Antonio Yépez Ortiz, chef du cartel Santa Rosa de Lima, a été condamné à 60 ans de prison par la justice mexicaine. Arrêté en août 2020 à l’issue d’un kidnapping, il a été reconnu coupable de ce chef d’accusation.

José Antonio Yépez Ortiz risque de passer un long moment en prison. La justice mexicaine a en effet condamné durant le week-end le chef du cartel Santa Rosa de Lima à 60 ans de prison après l’avoir reconnu coupable de kidnapping. C’est d’ailleurs à l’issue de l’enlèvement d’une femme d’affaire qu’il avait été capturé par l’armée, le 2 août 2020, tandis que la victime avait pu être libéré en bonne santé. Surnommé La Masse, Yépez avait notamment déclaré la guerre au cartel de Jalisco, avec lequel il était en concurrence directe. Comme ce dernier, son groupe criminel semait la terreur dans la région de Guanajuato, située au centre du pays.

Une condamnation qui en appelle d’autres

Cette condamnation est probablement la 1ère d’une série puisque il est également poursuivi pour tentative de meurtre, crime organisé mais aussi vol de fuel. Cette dernière activité, très répandue dans le groupe et au coeur de la guerre avec le cartel de Jalisco, avait été largement diminuée par des décisions gouvernementales, poussant le cartel de Santa Rosa de Lima à se tourner de plus en plus vers l’extorsion de commerçants locaux. Le gouvernement, Yepez en avait d’ailleurs fait son ennemi en juin 2020, quand 26 membres avaient été arrêtés, ce qui avait provoqué une déclaration de guerre. Finalement, moins de 2 mois après, il avait donc été arrêté, mettant un très important coup d’arrêt supplémentaire sur les activités du cartel.

À LIRE AUSSI: Mexique : Une milice citoyenne fait fuir un cartel d’une ville