L’exposition de l’artiste américain Kaws à la Serpentine North Gallery de Londres est également disponible directement dans Fortnite

Si avec l’avènement du métavers, la frontière entre réel et virtuel devient chaque jour plus mince, les jeux-vidéo permettaient déjà de vivre des expérience réalistes dans des mondes parallèles et connectés. Preuve en est avec l’exposition Kaws: New Fiction de l’artiste new-yorkais – fer de lance de la pop culture en 2022 avec ses personnages aux yeux en croix (comme son fameux Companion) et ses créations monumentales -, Kaws à la Serpentine North Gallery dans le jardin de Kensington à Londres, qui est unique en son genre. Unique car elle est accessible en physique, mais aussi en réalité augmentée à l’aide du téléphone, ainsi que dans Fortnite. Pour la 1ère option, il vous suffit de vous rendre au musée londonien directement. La 2nde se passe quant à elle aux abords de l’établissement où, à l’aide de vos téléphones, vous pourrez observer une large sculpture d’un bonhomme bleu assis sur le toit du bâtiment en VR. Enfin, pour le 3ème et dernière possibilité, il vous faudra simplement allumer la console, vous rendre dans le menu du mode créatif de Fortnite, et y entrer le code d’île 9441-7852-6686, et ce jusqu’au 25 janvier, 16 heures.

Kaws

À LIRE AUSSI: Fortnite : de gros changements pour le début du Chapitre 3

Une exposition unique

A l’intérieur du jeu aux 400 millions d’adeptes, retrouvez à l’identique les toiles et autres sculptures de Brian Donnelly alias Kaws (47 ans), ancien graffeur devenu peintre puis plasticien. Ces œuvres ont été reproduites virtuellement grâce au travail de l’entreprise Acute Art. Si Epic Game, le développeur du fameux battle royal, a déjà collaboré avec des artistes tels que Travis Scott ou encore Ariana Grande pour organiser des concerts virtuels, “c’est [néanmoins] la 1ère fois que Fortnite collabore avec les arts visuels, avec une galerie publique”, comme l’explique Hans Ulrich Obrist, directeur artistique de la Serpentine Gallery. Le but d’un tel concept est simple : toucher un public transgénérationnel grâce à une multitude de supports. Il rappelle que “l’âge moyen des joueurs de Fortnite est beaucoup plus jeune que celui d’un visiteur moyen d’un musée”, espérant donc que cette initiative poussera les plus jeunes à se rendre par la suite dans les lieux d’exposition. De son côté, Kaws se réjouit également de la mise en place de cette exposition virtuelle, qui pourra lui permettre de faire voyager son œuvre aux 4 coins du monde : “Ce qui m’intéresse, c’est de savoir que mon travail peut être vu par un enfant en Inde comme à Londres”. Il rajoute : “Une si grande communauté va soudainement pouvoir aller au musée, voir ces peintures et sculptures. Je pense que pour certains enfants, ça sera la 1ère fois qu’ils se sentiront à l’aise, dans leur zone de confort, à l’intérieur d’une exposition”.