Opposé cette nuit au français Ciryl Gane dans un immense choc, Francis Ngannou s’est imposé par décision unanime des juges et conserve ainsi sa ceinture de champion du monde poids lourds de l’UFC.

C’était l’affrontement attendu depuis près de 6 mois par tous les amateurs de sports de combat. Cette nuit du samedi 22 janvier, en Californie, Francis Ngannou (116 kg, 35 ans), détenteur de la ceinture de champion du monde poids lourds de l’UFC, affrontait son grand rival et champion intérimaire de la catégorie, le français Ciryl Gane (112 kg, 31 ans), à l’occasion de l’UFC 270. Un combat déjà très important étant donné l’énorme enjeu, mais qui avait en plus une saveur forcément particulière, entre 2 hommes qui se connaissent pour s’être brièvement entraînés ensemble. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Gane et Ngannou, fidèles à leur style respectif, en ont donné pour leur argent aux spectateurs présents dans la Honda Arena d’Anaheim, et à tout ceux qui ont suivi leur combat à la télévision ou sur Internet, comme Dadju qui a suivi la rencontre de chez lui.

À LIRE AUSSI: UFC 270 : Francis Ngannou et Ciryl Gane se retrouvent avant leur combat [Vidéos]

Ngannou trop fort

Sous l’œil de plusieurs personnalités, dont l’acteur Mark Walhberg mais aussi Gradur, Niska, Ninho, Franck Gastambide et Sabrina Ouazani (tous les 3 proches du français), Francis Ngannou va se heurter dans les 2 premiers rounds à la vigilance et la technique de Ciryl Gane, très attentif, ne touchant que très peu le français, évidemment sans jamais réellement l’inquiéter. Mais cet affrontement champion contre champion va prendre un autre tournant dans le 3ème round, quand Ngannou va parvenir à emmener au sol son adversaire du soir après un high-kick raté, imposant sa puissance plutôt que de laisser Gane gérer en gardant une distance. Le schéma va d’ailleurs se reproduire à nouveau dans la 4ème reprise, qui ira comme la précédente à Ngannou, tandis que les 2 premières était équilibrées. Et ce travail de destruction au sol du Camerounais va définitivement porter ses fruits dans le 5ème et dernier round, dans lequel Gane va manquer de jus pour reprendre le contrôle du combat des mains fermes de son adversaire. En champion, déjouant les pronostics de ceux qui le voyait s’effondrer à mesure que le combat avancerait, Ngannou nous a offert une masterclass et conserve ainsi logiquement, par décision unanime, sa ceinture de champion du monde poids lourds. Une victoire qui devrait donc pousser l’UFC à se plier à ses envies en vue de la suite de carrière, et ce afin de conserver son champion et figure majeure de la catégorie reine…

Ciryl prend la parole en story Instagram

Après s’être dit “désolé” de sa défaite devant une camera qui le suivait alors qu’il était encore dans l’octogone, et que Ngannou recevait sa ceinture de champion du monde poids lourds de l’UFC, Ciryl Gane partageait son émotion depuis son vestiaire en story Instagram, avec son staff : “Merci beaucoup, malheureusement ça l’a pas fait. Il a pas manqué grand chose, il a su utiliser ses points forts pour pouvoir gagner ce combat-là. Il nous a pas manqué grand chose nous aussi de notre côté. Ce n’est que partie remise. […] Merci beaucoup, Merci énormément. On va continuer à travailler, et on va continuer à vous faire plaisir. […] Le moral est bon en tout cas, ne vous inquiétez pas, on va quand même faire la fête ce soir”