Janet Jackson a révélé que durant leur enfance, son frère Michael lui donnait tout un tas de surnoms offensants…

Ce vendredi 28 janvier sort The Janet Jackson Doc, un programme diffusé sur Lifetime et A&E, qui retracera les grandes étapes de la vie de Janet Jackson (55 ans), de sa petite enfance à aujourd’hui, en abordant ses moments de gloire, mais aussi l’enfer qu’elle a vécu au cours de sa carrière. Et la vie est loin d’avoir été un fleuve tranquille pour la chanteuse, puisqu’elle révèle que lorsqu’elle était enfant, le King of Pop, Michael Jackson, son frère, avait des mots très durs à son égard, comme elle l’a raconté au Daily Mail : “Il y avait des moments où Mike pour me taquiner me donnait des petits noms : “Cochon, cheval, porcelet, vache”, explique-t-elle. “Il s’en amusait et je riais aussi, mais quelque part au fond de moi, ça faisait mal. Lorsque quelqu’un vous dit que vous êtes trop gros, cela vous affecte.

À LIRE AUSSI: Janet Jackson : le trailer du documentaire qui lui est consacré [Teaser]

Une silhouette dont elle a toujours souffert

Dans le documentaire, Janet Jackson reconnait avoir souffert dès 11 ans de problèmes de poids, et ce alors qu’elle jouait dans la sitcom Good Times. “Je suis une mangeuse émotionnelle, donc quand je suis stressée ou que quelque chose me dérange vraiment, ça me réconforte”, confie-t-elle, avant de poursuivre : “Good Times a marqué le début des problèmes de poids. C’est aussi là que j’ai commencé à avoir du mal avec mon image. J’ai eu des formes très tôt, et sur la série quand j’ai commencé, ma poitrine s’est développée, alors ils ont choisi de la bander pour que j’aie l’air plus plate”. Ainsi tout au long de sa carrière, la chanteuse a du jongler avec ses prises de poids… Une chose est sûre, ce documentaire devrait révéler bien des secrets sur la famille Jackson. Surtout leur histoire sera raconter à travers l’expérience d’un de ses membres imminents : “C’est mon histoire, racontée par moi. Pas à travers les yeux de quelqu’un d’autre. C’est la vérité. Prenez-la ou laissez-la. Aimez-la ou détestez-la. C’est moi.”