TWT
– 9.9.9 Biggie

REFRAIN : Kaaris
Ici, on craint personne, crois pas qu’tu m’impressionnes
Quand la décharge résonne, ça finit comme King Von
T’es là, t’en fais des tonnes, de la Costa del Sol
Le coffre est chargé, on remonte comme Hamilton
Pas là pour nahess, on n’est plus sur les bancs d’l’école
Pas là pour nahess, on n’est plus sur les bancs d’l’école
Ici, on craint personne, crois pas qu’tu m’impressionnes
Quand la décharge résonne, ça finit comme King Von

À LIRE AUSSI: Kaaris et Kalash Criminel : écoute leur album commun SVR, avec Freeze Corleone [Sons]

 

COUPLET 1 : Kalash Criminel
J’suis pas en France pour visiter la Tour Eiffel (Gang)
J’suis là pour faire 2 millions en effet (2 millions en effet)
Le million était fait (ah), j’ai comme voisine la Tour Eiffel (ah)
Papa m’a dit : “T’es béni”, celui qui dit l’contraire : sans effet (Sans effet)
On réussit pas dans la vie sans effort (Sans effort), je l’ai vu, en effet (ah)
Les rappeurs français sont guez, ils sont bons qu’à sucer des queues (Bon courage)
Bien sûr, j’peux ber-tom pour meurtre (Tous les jours), même si je crois en Dieu (Tous les jours, tous les jours)
Attention, je peux faire feu (Attention, attention), attention, je souris peu (Bouh)
La Merco fait des envieux, ils veulent me voir que en Clio 2
Les shooters arrivent en moto (Ta-ta-tah, les shooters), en Yohji Yamamoto (Gang)
J’l’ai à peine té-ma qu’elle veut monter dans l’auto (Sauvage)
J’aimerais bien voir un combat (Woaw) entre Luffy et Naruto

REFRAIN : Kaaris
Ici, on craint personne, crois pas qu’tu m’impressionnes
Quand la décharge résonne, ça finit comme King Von
T’es là, t’en fais des tonnes, de la Costa del Sol
Le coffre est chargé, on remonte comme Hamilton
Pas là pour nahess, on n’est plus sur les bancs d’l’école
Pas là pour nahess, on n’est plus sur les bancs d’l’école
Ici, on craint personne, crois pas qu’tu m’impressionnes
Quand la décharge résonne, ça finit comme King Von

COUPLET 2 : Kaaris
Il m’faut du cash, couper le produit et ton crâne à la hache, V8 bi-turbo, je retire la bâche
Interdit du quartier, c’est c’qu’on fait aux lâches, un re-nia bien dodu comme Nicki Minaj pendant que je brasse
Paye-moi c’que tu m’dois avant qu’je me fâche, la bonbonne est remplie, calée dans la cave
J’mets le scaphandre avant d’sortir du SAS, à part du violet qu’est-ce tu veux que je fasse ?
La bouteille est remplie de venin, j’ai fumé la chronique 2001
Mon Toka’ veut t’parler, j’vais l’dégainer
La hache de guerre jamais enterrée, j’suis un mauvais djo, j’vais pas te louper, j’le jure sur la vierge de Guadaloupé
Gros cavu refait va pas m’envouter
Mama est fière de moi car j’ai réussi, papa, on s’verra au paradis
Les fils de putains dans la Mondéo, ils veulent nous voir en mandât d’dépôt
Il va pleuvoir v’là les bastos, si tu veux savoir le bulletin météo
Jamais fatigué comme Kratos, comme un cycliste dopé à l’EPO

REFRAIN : Kaaris
Ici, on craint personne, crois pas qu’tu m’impressionnes
Quand la décharge résonne, ça finit comme King Von
T’es là, t’en fais des tonnes, de la Costa del Sol
Le coffre est chargé, on remonte comme Hamilton
Pas là pour nahess, on n’est plus sur les bancs d’l’école
Pas là pour nahess, on n’est plus sur les bancs d’l’école
Ici, on craint personne, crois pas qu’tu m’impressionnes
Quand la décharge résonne, ça finit comme King Von

 

Kaaris & Kalash Criminel – King Von :